Faits Vécus Style de vie

Avec l’année que nous avons eue et l’évolution de la crise du logement, nous devons user de créativité et de patience pour nous trouver un toit sur notre tête. Il n’est pas facile d’entreprendre des recherches pour se loger, mais avec quelques conseils, on peut y arriver.

Du haut de mes 22 ans, j’ai fait plusieurs types de déménagement. À l’âge de 2 ans, j’ai quitté mon pays natal, la France, pour entamer bientôt ma 21e année au Québec. Bizarrement, j’ai gardé mon accent fort prononcé. 

J’ai fait le tour de cinq villes depuis mon arrivée. Avec ma famille, j’ai arrêté de compter le nombre de fois où emménager dans un nouveau logement… disons après la 15e fois. 

Depuis l’âge de 17 ans, j’ai eu toutes les colocations possibles. Des vertes et des pas mûres, j’en ai vécus à tous les 1er juillet. Cette date, appelée aussi la valse des cartons, peut-être une joie pour certains ou un cauchemar pour d’autres. 

Avec quelques tranches de vie sympathiques et peu glorieuses (rires), voici quelques conseils pour différents types de déménagements. En souhaitant que cela vous apporte du bonheur et que, si vous n’êtes pas victime d’un mauvais sort, jamais vous n’aurez à vivre les quelques situations que j’ai vécues.

En famille ou en couple

Que ce soit en famille ou en couple, un déménagement est une source de stress pour tous. Pour ma famille, cela est devenu une habitude. Quand je posais les pieds dans un nouveau logement, je demandais toujours combien de temps nous allions rester, afin que je puisse ouvrir les cartons essentiels à mon installation dans ma nouvelle chambre.

En couple, cela peut être une épreuve solide. Combien de temps avant la première brise de bec? 

Bien que cela n’est pas de tout repos, voici quelques trucs pour réaliser un déménagement de couple ou en famille sans accrochage.

boites

Source de l’image : Unsplash

 

  • Garder sa colère en soi

Parfois, une personne peut être irritante et tester notre patience. Un maniaque de la propreté, un membre de la famille qui ne nous aime pas la face, ou encore un lâcheur qui ne met pas la main à la pâte.

Connaissez-vous l’expression suivante : Glisser comme l’eau sur les plumes d’un canard? La répéter souvent dans votre esprit aura un effet positif. Les actions négatives autour de vous ou contre vous ne pourront pas vous affecter, même durant cette période difficile. 

  • Mettre de l’ambiance 

Un brin de musique est toujours agréable quand vient le temps de faire le grand ménage. On peut découvrir les talents cachés des autres. Comme avoir la grâce d’une roche, dans mon cas, quand la musique de Lisa Leblanc résonne à travers l’appartement. Ou alors, se remémorer des souvenirs en faisant du triage. C’est toujours plaisant et excitant de réaliser qu’on en créera d’autres prochainement. 

  • Être organisé 

La règle de base dans tous les déménagements : être à l’avance. Quand on connait la date officielle de la remise des clés du nouveau logement, il faut organiser les cartons par pièces. De plus, prévoyez des boîtes en quantités industrielles. Comme on dit, trop, c’est mieux que pas assez. Être dernière minute n’est jamais plaisant, surtout quand on doit gérer tous les autres membres de la famille en même temps.

 

La colocation

Le grand sentiment de liberté qui nous envahit quand on quitte le nid familial! Une sensation de légèreté et une prise de responsabilité qui arrivent quand on commence notre vie de jeune adulte. Je suis parti à 17 ans et toutes mes colocations étaient rocambolesques.

Lors de la première, je suis partie en chambre avec ma meilleure amie. On partageait la maisonnette avec une infirmière venue d’Afrique et avec quelqu’un qui fumait une quantité monstre de marijuana. Ce n’était pas encore officiellement légal à l’époque.

Lors de la deuxième, j’étais à Saguenay. On était quatre et la maison était trop petite. On se marchait toujours sur les pieds. La communication se faisait bien et on n’avait rien à se reprocher. Un miracle. 

La suivante a été la pire. Il y avait environ 12 personnes dans cette grande maison. La plupart ne s’entendaient pas. La fête se faisait pratiquement tous les soirs, au point que je ne sais pas comment on a fait pour ne pas avoir eu de plainte pour nuisance sonore. Le ménage était horrible. Oh et un de mes colocataires nous a menacé de nous « couper en rondelles ». On a dû faire appel à la police deux fois et aller à la régie du logement pour nous en débarrasser et pouvoir enfin dormir sur nos deux oreilles, sans l’entendre raconter n’importe quoi à 3 heures du matin.

Et la dernière, malgré quelques accrochages, reste ma meilleure colocation. Habiter avec deux amis m’a permis d’apprendre à les connaître et de savoir leur passion en prenant des bières sur le balcon. Bien que la pandémie ait pesé lourd sur notre moral, on a eu de bons moments.

Alors, si vous aussi pensez faire le grand saut pour la colocation, voici quelques trucs qui pourraient vous servir. 

déménagement

Source de l’image : Unsplash
  • Faites des recherches 

Si vous aménagez dans une chambre dans un appartement inconnu, il est important de faire des recherches pour savoir l’état des lieux, les colocataires actuels et le propriétaire. Avoir su, j’aurais fait des recherches plus approfondies. Cela évite que votre sécurité soit menacée. 

  • Respectez les autres

Nous sommes tous différents et nous méritons tous également le respect. Remerciez toujours les efforts d’autrui, prévenez si vous piquez dans leur nourriture pour ensuite leur redonner dans un avenir proche et ne vous défoulez jamais sur le coup de la colère. Sinon, vous risquez de perdre de belles amitiés. Si vous ne connaissez pas vos colocs, imposez-leur le respect de manière poli et mettez vos limites. 

  • Avec un ami c’est mieux

C’est le début de nouvelles aventures pour vous d’être en colocation. Cela sera une meilleure expérience si vous connaissez vos colocataires et qu’ils sont déjà dans votre cercle d’amis. Cela donne des soirées riches en alcool, des trips de nourriture douteuse à manger devant un bon film ou encore des occasions à mieux se connaître. Quoi de mieux. 

 

Habiter seul

Quand j’ai pris la décision d’habiter seul dans mon premier 2 et demi, j’ai eu un lot supplémentaire de responsabilités sur les bras. Partir dans une nouvelle région, se magasiner un forfait Internet, prévoir la rentrée universitaire et décorer mon petit chez moi. J’ai ressenti beaucoup de stress positif, car je savais que tout allait bien se passer. 

Il est normal d’avoir peur, mais si vous êtes bien conseillé et entouré, les premiers mois ne peuvent que bien se passer. 

mobing day

Source de l’image : Unsplash

 

  • Soyez accompagné

Il est primordial d’être avec quelqu’un quand vous faites des visites d’appartements. Deux têtes valent mieux qu’une, afin de bien examiner tous les recoins. De plus, un avis supplémentaire est toujours utile si votre ami à l’oeil pour repérer les vices cachés d’un logement. Cela m’aurait épargné des frayeurs dans ma première chambre… où il y avait un nid de guêpes dans les murs.

  • Pensez seconde main

Il n’est pas nécessaire de faire d’acheter du neuf pour équiper votre cuisine ou votre salon. Bien que des produits dans les magasins grandes surfaces peuvent être de meilleure qualité, les friperies ou les annonces sur les réseaux sociaux peuvent très bien faire l’affaire. Surtout à votre portefeuille. 

  • Ayez confiance en vous

Il est normal d’éprouver de l’insécurité, de la peur et du stress quand vous vous lancez dans ce grand projet. Moi-même, j’en apprends beaucoup, j’ai une crainte pour l’avenir et je me demande toujours si j’ai fais les bons choix, surtout en période de stress. Au final, quand vous aurez fini de déposer le dernier carton, tout ceci sera derrière vous et vous pourrez célébrer cette nouvelle étape dans votre cheminement personnel.

Alors, prêt pour un prochain déménagement ? Souvenez-vous, c’est un moment de stress intense pour certains. Mais quand on a toutes nos cartes en main, un brin d’organisation et une équipe pour nous aider, ce sera vite passé et vous pourrez faire place pour autre chose : la création de nouvelles aventures dans votre nouveau chez soi.

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Edward Sanger's Avatar
Edward Sanger

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Apprivoiser mes p’tites bêtes