Faits Vécus

J’ai ce souvenir, aussi clair dans ma tête que la lumière qui émane du soleil à son zénith et pourtant, aussi loin qu’il ne puisse paraître, d’un moment dans ma vie de jeune adulte où je croyais que j’y étais. Cette isolation d’une vie qui, à mes yeux, répondait à mes attentes et qui suivait les traces de mes parents qui, même après 35 ans de vie commune, apprécient chaque minute qu’ils passent ensemble ; une femme que j’aimais et chérissais, une maison qui procure une émotion qui vacille entre fierté, accomplissement et sécurité, ainsi qu’une belle carrière.

Au même moment, sans s’y attendre, l’art de la rencontre se transforme peu à peu avec l’arrivée des applications de rencontres copieuses. À ce moment, j’étais plutôt vieux jeu et mon coeur était pris, mais je voyais mes amis s’y lancer tête première. Cette application même en couple m’a toujours fasciné par sa simplicité d’utilisation et d’un esprit plus distant cette accessibilité à une multitude de femmes célibataires qui recherchent potentiellement l’être aimé. Je me disais à quel point ça pouvait faciliter l’accès à l’amour. Avec du recul, je peux affirmer le contraire.

homme seul vague relationSource image: Unsplash

Je ne crois pas que toute bonne chose a nécessairement une fin, mais dans mon cas, à ce moment précis, il y a eu un point de rupture qui a chamboulé ma vie. La séparation. Après tant d’années de vie commune, sept ans, certains diront que c’est une éternité aujourd’hui, je me retrouvais donc seul avec moi même. Brisé et les viscères broyés par le chagrin avec cette peur ardente que ma vie fût finie. Je me trompais bien évidemment, car nul ne cesse de répéter que la mère des femmes n’est pas morte! Au final, on se guérit et on recommence…

Après l’installation de cette application mythique à la réputation redoutable, mais aux vertus plutôt douteuses, la prise en main est tellement facile. Avec le temps, on apprend à bâtir un profil qui va potentiellement plaire au plus grand nombre : des photos de qualité qui nous exposent à un moment, dans un contexte de voyage, une expérience unique, avec des amis. Tantôt une photo d’un plan élargi qui montre clairement la morphologie du corps. On comprend rapidement l’importance de garder son gilet, d’éviter les couvre-chefs et d’arborer notre plus beau sourire. Après tout, on ne peut se le cacher; tout comme l’énorme catalogue Sears que l’on recevait dans le temps des fêtes à l’époque, c’est de la même forme que l’application est présentée, que d’un simple geste du doigt qui devient tellement machinal avec le temps, on n’aime ou on n’aime pas. Pour les plus audacieux, la description en cinq cents caractères est mitigée, utile ou non? Qui prend vraiment le temps de la lire au fond, elle peut être trop intense ou incriminante. C’est au choix de l’utilisateur. Pour celles qui prendront le temps de la lire, il faut qu’elle soit brève, accrocheuse et à la limite intrigante toujours dans l’optique de plaire au plus grand nombre.

photo homme selfie téléphoneSource image: Unsplash

J’ai rapidement pris connaissance des rouages de l’application pour débuter la quête de l’âme soeur. Rapidement les «matchs» affluent. Aujourd’hui je ne suis pas dupe. Si un homme a dix « matchs », la femme en a généralement cent. D’où l’importance de se démarquer du lot. Maintenant je connais bien mes confrères, mes rivaux invisibles.

Je pense qu’il est important de bien débuter la discussion en piquant l’intérêt de la principale concernée. Après plusieurs essais-erreurs, j’ai essayé les «pick up lines»; le simple Salut, ça va? J’ai la ferme conviction que de repérer quelque chose d’unique sur l’une des photos de la prétendante est encore à ce jour ce qui fonctionne le mieux pour l’amener à engager la discussion avec une petite touche d’humour. Quelle femme n’aime pas rire?

Après l’analyse de plusieurs de centaines de profils féminins, on se rend à l’évidence. Il y a des variables récurrentes, des choses qu’elles aiment toutes faire : voyager, les bons restos, les soirées entre amies, le plein air, le sport en général. Sinon, on parle d’un déferlement d’émojis de tout ce qui leur passe par la tête à ce moment. Gardons espoir, une grande majorité prétend rechercher une relation sérieuse voir l’amour avec un grand A. C’est rassurant quand même!

Finalement je l’ai eu ce premier rendez-vous, car il faut bien débuter quelque part. Après deux semaines de discussion (je me rends bien compte aujourd’hui que c’est beaucoup trop long), nous nous sommes donné rendez-vous dans un Café Starbuck. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était la première fois que je rencontrais par l’entremise d’une application et la première fois que je rencontrais une pure inconnue. Nécessairement j’étais stressé, je pouvais le constater par la moiteur de mes mains et les idées qui s’enchevêtraient dans ma tête à une vitesse ahurissante. Je sais aujourd’hui, qu’elle était la première et que le lieu était complètement moche:  boire un café ne prend  que trente minutes et ensuite plus rien, l’ambiance est froide et laisse peu de place à l’improvisation. On dirait en somme une entrevue avec l’être aimé. Erreur monumentale! J’étais introverti à l’époque, j’ignorais complètement ce que je devais dire, ce que je devais faire. Pauvre elle je me dis … Fiasco total, mais ça prenait un début à tout.

café deux coffee date relation rendez-vousSource image: Unsplash

Je disais précédemment que deux semaines de discussion avec une pure inconnue c’est trop long. À un certain moment, ça ne prend qu’une soirée de discussion active pour faire le tour de qui l’on est et qu’est-ce qui nous anime à être sur l’application. Sur papier, la description est souvent magnifique. J’ai appris que l’on doit battre le fer pendant qu’il est chaud. C’est pourquoi j’ai envisagé de rencontrer au bout de maximum trois jours, si l’intérêt est là pour les deux parties, ça le fait. On apprend rapidement que si l’intérêt n’est pas là d’un côté ou de l’autre, la prétendante ne répond plus ou nous donne des réponses fermées, ce qui amène inexorablement à la fin. L’acharnement, nager à contre-courant ou ramer seul n’est jamais une bonne chose, je vous en passe un papier. L’Amour ne devrait jamais être compliqué…

Pour lire la suite, on se retrouve demain!

-->
Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

Ode aux femmes qui se font briser le coeur