Style de vie

C’est sur les rues Saint-Viateur, Bernard et bien sur Fairmount entre St-Laurent et Parc que je redécouvre le Mile end chaque été. C’est une partie de la ville où je préfère ne pas me rendre trop souvent, juste pour garder la magie de la place pour chaque passage. Pour qu’à chaque promenade sur Bernard je savoure l’ambiance de ce quartier aux milles trésors.

Chacun trouve son bonheur. Il y a les étudiants qui profitent d’un bon repas à bas prix au L’Gros Luxe du Mile end, après un bel après-midi shopping dans les multiples petites friperies.

l'gros luxe, mile-end, montreal, bouffe
Source: Page Facebook du L’Gros Luxe

Je me surprends chaque fois à trouver des magasins un peu plus chics, tel que Lululemon qui siège entre un bon vieux restaurant de quartier et un épicerie fine. Il y a des surprises un peu partout. Bien sûr, si tu vas un peu plus vers la rue Parc, tu croiseras quelques petites familles juives du coin.

Devant les crèmeries vous trouverez les jeunes enfants souriants qui ont la figure pleine de crème glacée au chocolat.

crème glacéeSource: Le Journal de Montréal

Un des must du quartier est sans aucun doute les Bagels. Avec les deux instituts de bagels bien réputés, soient Bagel Saint-Viateur et Bagel Fairmount. À toutes heures de la journée, ils servent des bagels frais sortis du four. Ça vaut le détour, ne serait-ce que pour l’odeur.

L’art est le point central du Mile end . C’est un lieu où les artistes locaux et nomades se retrouvent pour créer, interpréter et s’exprimer. Il y a dans plusieurs buildings des studios de musiques, des lofts remplis de peintures en devenir et des tas de magiciens littéraires qui œuvrent secrètement jour et nuit.

Vous en croiserez dans quelques espaces libres de travail ou même dans certains espaces communautaires où s’activent quelques travailleurs autonomes et jeunes entrepreneurs. Vite comme ça on ne sait pas qui ils sont, mais on peut sans le savoir savourer un matcha glacé sur Saint-Viateur au côté de la prochaine vedette de l’heure.

Il y a là de multiples petites entreprises locales, écologiques, jeunes et en pleine croissance qui gagnent à être connues.

Donc si tu ne sais pas quoi faire de ton dimanche ensoleillée et que tu veux t’éviter l’achalandage du vieux port ou les regards des bobos du plateau, va faire un tour. Va te promener dans ce quartier tranquille et bien cacher. Paie-toi donc un show d’artistes émergents au petit bar du coin avec ta chum ou même va juste déjeuner avec ta collègue avant une bonne journée de travail d’équipe. Va sentir l’atmosphère du coin.

-->
Un article de
Laurence Campeau's Avatar
Laurence Campeau

Du haut de ses cinq pieds et quatre, Laurence sait se démarquer et pas seulement qu'en se mettant sur la pointe des pieds telle une...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

La fois où j'ai essayé un rehaussement de cils