Style de vie Voyage

Apprendre une nouvelle langue, c’est un peu comme résoudre le code d’un jeu vidéo pour accéder à une nouvelle dimension, ça ouvre des portes! Que ce soit pour aller en voyage, faciliter la communication avec un interlocuteur étranger, pour obtenir une promotion ou pour que ça paraisse bien dans un CV, apprendre une langue est toujours pratique. Évidemment, apprendre une langue étrangère prend des efforts, du temps et de la pratique, mais certaines langues sont plus faciles à apprendre pour les francophones en raison de leurs racines linguistiques, leur grammaire et leur vocabulaire similaires. Voici les cinq langues les plus faciles à apprendre pour un Québécois.

L’anglais

Les Québécois étant entourés d’un océan anglophone nord-américain, l’anglais devient vite incontournable. L’anglais est pratiquement devenu la lingua franca (langue véhiculaire servant systématiquement de moyen de communication entre des populations de langues différentes) du monde entier, ce qui s’avère plus que pratique lorsqu’on voyage à l’étranger, mais qu’on ne sait pas parler la langue locale. L’anglais est une langue germanique, mais reste beaucoup facile à apprendre que sa cousine allemande. D’abord, l’anglais est une langue peu flexionnelle, donc pas de déclinaisons, de masculin, de féminin ou de neutre. La conjugaison des verbes réguliers reste aussi assez simple et change peu, par exemple il suffit de rajouter un S- à la troisième personne du singulier au présent, d’ajouter un WILL devant un verbe pour le futur et d’ajouter un ED- à la fin des verbes réguliers pour conjuguer au passé. Aussi, l’anglais et le français se sont largement influencés au cours de l’histoire, ce qui fait que l’anglais a emprunté du vocabulaire au français (to decide , to choose, to hesitate, to enamour, deja vu, justice, merchant, empire, etc.) Finalement, avec l’abondance de culture anglophone dans les médias, ceux qui veulent apprendre la langue ne manqueront certainement pas de ressources. Sans parler des nombreux anglicismes déjà présents dans le langage québécois.

apprendre langue anglais

Source : Unsplash

L’espagnol

Langue dominante de l’Amérique latine et l’une des plus influentes en Europe, l’espagnol est assurément l’une des langues étrangères les plus enseignées dans le monde occidental. L’espagnol est l’une des langues les plus faciles à apprendre pour un francophone, car, tout comme le français, c’est une langue latine prenant racine dans le latin vulgaire, ce qui fait que le vocabulaire, la grammaire et la syntaxe sont similaires. De plus, l’apprentissage de l’écriture est facilité par le fait qu’on écrit ce qu’on entend. C’est-à-dire que les marqueurs du masculin, du féminin et du pluriel sont audibles à l’oral, donc on risque moins de faire des fautes à l’écrit. Le gigantesque répertoire de la música latina permet aussi d’habituer l’oreille, rendant ainsi l’apprentissage encore plus fluide. Il faut aussi avouer que l’espagnol est une langue agréable à l’oreille, avec des sonorités chantantes et sensuelles, où l’on s’imagine facilement se faire griller sur une plage des tropiques . Muy sexy… 

langue espagnol

Source : Unsplash

L’italien

Ahhh l’italien. La langue de la romance et de la bonne bouffe. Peu de gens diront que cette langue latine n’est pas magnifique et douce à l’oreille. Bien que l’italien ne soit la langue officielle ou co-officielle que de quatre pays (Italie, Suisse, Saint-Marin, Cité du Vatican), la culture et la langue italiennes font partie intégrante du patrimoine nord-américain, en raison des vagues migratoires d’Italiens au XXe siècle. En termes de ressemblances, l’italien est même encore plus proche du français que l’espagnol! Le français et l’italien ont un taux de 89 % de similarité lexicale, donc plusieurs mots de vocabulaire sont reconnaissables pour un francophone, même s’il ne parle pas la langue. Par exemple, vous connaissez sans doute la signification en français des mots italiens suivants : formaggio, amore, famiglia, portare, parlare, fare, mettere, mangiare, cucina. L’italien emploie systématique le O/A pour marquer à la fin des mots le masculin féminin et le I/E pour marquer le pluriel. Avec sa sonorité caractéristique, l’accent est aussi très facile à emprunter. Un premier pas vers la Dolce Vita!

langues

Source : Unsplash

Le portugais

Une autre langue latine proche du français, mais surtout de l’espagnol, est le portugais. Alors, si on est francophone et qu’on a une bonne base en espagnol, alors le portugais devient encore plus facile à apprendre! En raison de la colonisation portugaise, le portugais est l’une des langues les plus parlées dans le monde, et ce, sur trois continents. Le portugais le plus parlé est celui du Brésil. Il diffère légèrement plus du français que le portugais européen (pensez aux différences entre le français québécois et le français de France), mais sa sonorité est plus facile à comprendre pour un francophone (selon moi). Le portugais comporte des voyelles nasales qui ressemblent beaucoup à celles des québécois. De plus, plusieurs mots en français ont été empruntés au portugais comme brise, cobra, cajou, embarras, flamant rose, marmelade, mélasse, tapioca et moustique. On peut entraîner notre oreille en écoutant de la musique brésilienne endiablée ou bien du mélancolique fado portugais. Muito bem!

langues portugais

Source : Unsplash

Le suédois

Pour apprendre une nouvelle langue, le suédois n’est pas le premier choix à nous venir à l’esprit. Mais si les langues romanes nous ennuient et qu’on sait déjà parler anglais, le suédois peut être absolument cool à apprendre! Cette langue germanique est, à première vue, plutôt complexe, notamment en raison de lettres inconnues de notre alphabet comme å (son O en français), ä (son È en français) et ö (son EU eu français). Pourtant, pas besoin d’être un tripeux d’ABBA, de boulettes de viande ou d’Ikea pour vouloir apprendre le suédois, c’est plus facile que cela en a l’air. C’est même plus facile qu’apprendre le danois ou l’allemand. La prononciation est différente de ce à quoi on est habitué, mais pas impossible, et le système de conjugaison n’est pas très compliqué. Il n’y a que deux genres (le neutre et le commun, comprenant le masculin et le féminin) et aucune déclinaison. De plus, ceux qui parlent déjà anglais auront plus de facilité à apprendre le suédois, car les deux langues partagent plusieurs similitudes lexicales et syntaxiques. Qui sait, vous pourriez même réussir à monter vos meubles à l’aide des instructions en suédois…

langue suédois

Source : Unsplash
Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Audrey Pilon-Topkara's Avatar
Audrey Pilon-Topkara

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Quand perte de contrôle rime avec perte d'identité