Tu rencontres une personne au bar, tu lui parles. Elle t’intéresse. Est-ce que tu la ramènes ou non ? Est-ce que tu la ghost au bout de 2 jours ? 1 mois ? Est-ce que tu y vas molo pour que ça devienne de plus en plus sérieux ?

Tes comportements, tes paroles et peut-être même tes feelings à ce moment vont être guidés par ton style d’attachement. Hold on to your tits, je t’explique tout ça ici.

Étant enseignante de psycho au Cégep et intervenante sociale, je parle de style d’attachement au quotidien. No joke. C’est donc dire que j’en vois partout, que ce soit quand je rencontre quelqu’un au bar, quand je parle avec mon amie vivant une peine d’amour assez intense, ou quand j’interviens auprès d’usagers à mon travail, le style d’attachement de toute teinte notre manière d’entrer et, surtout, de rester en relation avec les autres.

C’est quoi un style d’attachement ? En très vulgarisé, c’est le lien d’attachement que tu vas adopter dans tes relations intimes et amoureuses tout au long de ta vie, basé sur celui que tu auras développé durant ton enfance. En bref, selon ta relation avec tes parents durant ton enfance, tu vas développer un des 3 styles d’attachement principaux : attachement sécure, attachement insécure-évitant et attachement insécure-anxieux. Ici, on va décortiquer tout ça et voir l’impact que ça peut avoir sur tes relations intimes à l’âge adulte.

Avant de commencer, il est important de considérer qu’une personne peut avoir un mélange entre plusieurs styles d’attachement. Cependant, il en a souvent un qui est le « chapeau principal » et qui va avoir une influence, positive ou négative, plus importante. Aussi, les comportements décrits ci-bas sont sur un continuum. Nous pouvons donc avoir quelques tendances, sans nécessairement adopter ce comportement dans l’extrême. 

Questions ? Commentaires ? Inquiétudes ? Ça va bien aller, mon chou. On se lance.

***Question d’alléger le sujet, après chacune des catégories, une petite blague est insérée. Souris, la vie est un fromage.***

Attachement sécure

Quelqu’un qui a un attachement sécure va être en mesure de rester indépendant et vivre une relation harmonieuse avec elle-même et avec les autres. Elle n’aura pas de problème à faire confiance et à rester dans une relation intime sérieuse à long terme. Elle restera une personne à part entière et considèrera l’autre partenaire comme étant un ajout agréable à son quotidien. Lors de ruptures, elle aura de la peine comme tout le monde. C’est bien normal. Cependant, elle ne doutera pas de ses qualités et de ses compétences pour y faire face. Pendant une chicane, elle sera capable de considérer le point de vue de l’autre et faire des compromis, sans oublier ses propres limites et besoins.

via GIPHY

En plus concret, une personne avec un attachement sécure peut avoir des one night dans un bar. Tout le monde a le droit à un peu de plaisir, quand même ! Mais à long terme, elle aura le désir d’avoir une relation stable. Aussi, elle ne se laissera pas engloutir par l’autre personne et n’hésitera pas à dire si elle n’est pas intéressée. Elle sera en mesure de bien identifier ses sentiments et de ne pas avoir peur d’agir en conséquence, soit commencer une relation plus sérieuse à son rythme ou de butiner de fleurs en fleurs en attendant de trouver sa Monica, le tout en s’écoutant et en respectant ses limites.

***Qu’est-ce que les dinosaures faisaient quand ils n’étaient pas capables de décider?*** 
Des tirageosaures.

Attachement insécure-évitant

L’attachement insécure-évitant à l’âge adulte va être le résultat de carences affectives importantes dans l’enfance. Que ce soit de la négligence, des abus physiques ou psychologiques ou une instabilité émotionnelle de la part des parents, plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte. En bref, l’enfant a vécu beaucoup de rejets de la part de sa figure d’attachement principale, souvent la mère, quand il était petit et a manqué beaucoup d’attention qui était, à ce moment, nécessaire.

À l’âge adulte, une personne ayant un attachement insécure-évitant va démontrer une indépendance importante, quitte à vivre en solitaire.

Concrètement, elles n’auront pas de problème à aller vers les autres et avoir une intimité sexuelle avec quelqu’un. Elles peuvent même commencer des relations intimes sans problème. Le bât blesse lorsque la relation commence à être sérieuse et que les sentiments qu’elles ressentent envers l’autre partenaire sont plus intenses. À ce moment, elles peuvent avoir peur d’être blessées ou d’être abandonnées et choisiront donc de créer une distance importante. Le risque d’être blessée emporte sur le désir d’intimité. Cette distance peut se démontrer de plusieurs façons :

  • Annuler les rendez-vous ;
  • Ne pas rappeler sa partenaire ;
  • Mentionner qu’elle n’est pas prête à s’engager ;
  • Multiplier les relations de courte durée ;
  • Se déconnecter et penser à autre chose durant une conversation.

via GIPHY

Une personne ayant un attachement insécure-évitant a appris à la dure qu’elle doit compter seulement sur elle-même pour subvenir à ses besoins, puisqu’elle pouvait vivre de l’indifférence, voire même de l’hostilité, lorsqu’elle exprimait ses besoins durant son enfance. Elle a donc appris à désactiver son système d’attachement pour éviter de se sentir rejetée, ignorée ou punie lorsqu’elle exprime un besoin. Le fait de désactiver leur système d’attachement fait en sorte que ces personnes ont plus de contrôle sur la situation. Elles démontreront donc de l’indifférence. Elles peuvent aussi ressentir une peur de perdre leur indépendance lors de relations intimes, de se sentir engloutir. En effet, elles ont appris à subvenir seules à leurs besoins. Alors la seule possibilité de dépendre de quelqu’un est une source importante d’inconfort et de détresse.

***Qu’est-ce qui se passe quand deux poissons se chicanent ? ***
Le thon monte.

Attachement insécure-anxieux

Plus haut, on mentionnait que certaines personnes désactivaient leur système d’attachement lorsqu’elles se sentent proches de quelqu’un. Les personnes ayant un attachement insécure-anxieux vont vivre plutôt une hyperactivation de leur système d’attachement. Ces personnes ont vécu des insécurités tout au long de leur enfance. Ayant tantôt un parent attentif et à l’écoute, tantôt un parent indisponible, intrusif et insensible aux besoins de leur enfant. Au final, l’enfant n’a pas confiance en sa figure d’attachement. Il doute, mais, en même temps, adopte un comportement excessivement demandant pour qu’on réponde à ses besoins.

En bref, un adulte ayant un attachement insécure-anxieux va rendre les autres coupables de ne pas répondre à ses besoins en leur faisant excessivement plaisir et en faisant un effort important pour les satisfaire, tout en vivant de la frustration et de la déception.

Concrètement, un adulte ayant un attachement insécure-anxieux aura tendance à :

  • Idéaliser sa partenaire ;
  • Être excessivement préoccupé par ses relations ;
  • Craindre constamment que sa partenaire n’ait pas une affection réciproque ;
  • Ignorer les problèmes dans ses relations ;
  • Prendre soin de manière exagérée de l’autre ;
  • Ressentir du ressentiment lorsque sa partenaire s’engage en dehors de leur relation ;
  • Ressentir le besoin d’être fusionné à l’autre.

via GIPHY

La personne ayant un attachement insécure-anxieux embarque nécessairement dans un cercle vicieux infernal. En effet, le doute ressenti sur la disponibilité émotionnelle de sa partenaire va amener un comportement extrêmement demandant, dépendant et possessif. Nécessairement, ce genre de comportement va faire en sorte que l’autre va prendre ses distances, ce qui va venir confirmer le sentiment de doute du départ.

*** Pourquoi est-ce que Napoléon n'a pas voulu acheter de maison ? ***
Parce qu’il avait déjà un Bonaparte

Soyons positifs

Maintenant. Est-ce qu’il est possible de développer un attachement sécure à l’âge adulte? Oui, sans l’ombre d’un doute. Le seul fait de prendre conscience de notre style d’attachement est un énorme pas en avant. Comme on dit : faute avouée est à moitié pardonnée. Le simple fait d’être conscients de nos comportements et d’être en mesure d’identifier les causes peuvent faire une grande différence. Plusieurs personnes, avec beaucoup de patience de leur part, mais aussi de leur entourage, peuvent identifier les comportements plus problématiques et faire en sorte de changer de pattern. Certaines personnes préfèrent avoir de l’aide extérieure, ce qui est tout aussi légitime.

Une personne ayant un attachement insécure, que ce soit évitant ou anxieux peut tout à fait être épanouie dans une relation intime à long terme. Que ce soit avec de la patience, de l’ouverture et de l’écoute de la part de sa partenaire, une personne peut très bien apprendre à avoir un style d’attachement sécure. La recette miracle : du temps et de la communication.

Et surtout, SURTOUT, ne jamais oublier ça : Jouer au ping-pong tout seul ... c'est bon pour le cardio, mais c'est plate rare.

-Charles Patenaude

Image de couverture d'Emile JR

Les plus populaires

Accueil