Faits Vécus

T’es t’il déjà arrivé, tout à coup, soudainement, sans avertissement ni préambule, de te rendre compte qu’il te manquait quelque chose, mais sans vraiment pouvoir mettre le doigt dessus? D’avoir l’impression qu’un trou béant prend d’assaut tes tripes? As-tu déjà été envahi, au beau milieu d’un souper entre amis ou d’une promenade avec ton chien, d’une urgence de vivre qui te chamboule l’esprit? As-tu déjà ressenti un petit picotement à la poitrine, indescriptible, mais tellement familier? T’es tu déjà dit, en revenant du travail ou d’une sortie: « ça ne fonctionne pas. Ça ne fonctionne plus »? Si oui, j’imagine que tu t’es sentie étrange, hors-norme, pas normal? Tu t’es peut-être même senti coupable de vouloir plus que ce que tu as déjà, quand tu as pourtant « tout pour être heureuse »? Ton entourage t’a également probablement déjà dit que tu es trop intense, que tu te poses trop de questions, que tu te compliques la vie?

point d'interrogation illuminéSource image: Unsplash

Eh bien moi, j’ai envie de connaître la signification de chacun de tes tatouages, la provenance de tes cicatrices. J’ai envie de connaître ta couleur préférée et de savoir quelle sorte de sloche tu es. J’ai envie de me perdre durant des heures dans un chemin de conversations qui ne mènent nulle part, de mots échangés par plaisir de se connaître et non étaler ses connaissances.

J’ai envie de connaître ta chanson préférée, mais surtout d’en savoir la raison. J’ai envie de m’enivrer des paroles et de la mélodie, couchée sur le dos, sur une montagne d’oreillers, de me perdre au rythme du refrain, et puis soudain, de me mettre à rire et à pleurer.

J’ai envie de feuilleter ton album de finissants, que tu me parles de chacun de tes anciens camarades de classe. J’ai envie que tu me dises ce que tu voulais faire de ta vie à ce moment-là, que tu me parles de ta relation avec tes parents ou de la pire rupture que tu as vécue, de ton coming out ou de la fois où tu t’es fait suspendre pendant deux semaines. J’ai envie de comprendre comment tu es devenue la personne que tu es aujourd’hui.

J’ai envie de partir à l’aventure, mon compte en banque vide, mais le cœur plein de promesses. Je veux arpenter les montagnes à la recherche de questions auxquelles nul ne peut répondre.

fille de dos devant montagnesSource image: Unsplash

J’ai envie d’un premier baiser sous la pluie où mon cœur battrait la chamade, de danser comme si personne ne me regardait et de vivre comme si demain n’existait pas, de crier sur les toits tous ces clichés milles fois cités, mais combien de fois réellement vécus ailleurs qu’à la télé?

J’ai envie de toutes ces choses, jugées trop intenses, trop adolescentes, de ces moments oubliés, enfouis dans un coin égaré de nos esprits, ensevelis sous nos responsabilités et nos comptes à payer.

Mais surtout, j’espère conserver cette envie d’avoir envie et qu’il ne s’agisse jamais uniquement d’un item à cocher sur une liste beaucoup trop longue de choses à faire avant de s’oublier…

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Daphnay Thibodeau's Avatar
Daphnay Thibodeau

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Idées de cours en ligne à suivre pendant la quarantaine