Style de vie

Je suis retournée dans ma ville natale avec des amies cette fin de semaine et, comme chaque année depuis cinq ans, peu importe la météo, elles veulent absolument visiter le Zoo Sauvage de Saint-Félicien. Mon zoo. Bon, je n’ai pas l’air très impartial étant donné que je viens du coin, mais justement. Le fait que les résidents de Saint-Félicien aient un si grand sentiment d’appartenance à cette institution démontre parfaitement que ce n’est pas un zoo comme les autres et que celui-ci sait rejoindre les valeurs profondes des habitants. En effet, le zoo se démarque par son unicité, son approche éducative et surtout, sa grande mission de conserver la biodiversité boréale. De plus, étant ouvert à l’année, il se transforme au fil des saisons, nous donnant l’impression de voir un nouveau zoo chaque fois !

Je me suis amusée à questionner mes copines suite à notre visite et voici la compilation des coups de cœur de trois trentenaires qui visitent le zoo Sauvage de Saint-Félicien sans enfant… et sous la pluie !

Zoo Sauvage de Saint-FélicienSource image : Lisa-Marie Gagnon 

On se laisse charmer par la beauté du parc en général et surtout, on a l’impression de marcher en nature. Quelques kilomètres de sentiers pédestres longeant la superbe rivière aux saumons nous mènent aux différentes espèces du parc. Ça rend aussi la visite plus agréable lors des journées très ensoleillées.

Les habitats adaptés au mode de vie des animaux nous font d’autant plus apprécier notre expérience. Oui, quelques fois, les animaux sont moins visibles à travers les branches, mais je préfère entrevoir un animal dans ces conditions que de les observer dans des enclos exigus. Ça devient même parfois un jeu de chercher les petits êtres dans leur environnement.

On sent que ce n’est pas juste une entreprise et que l’endroit est orchestré par des gens dévoués aux soins des animaux et qui veulent partager leur passion. Les employés sur le terrain, qu’on identifie avec leur chemise du zoo, sont toujours au courant de ce qui se passe sur place et la majorité d’entre eux sont disposés à nous donner de l’information pertinente à propos de leurs protégés.

Zoo Sauvage de Saint-FélicienSource image : Lisa-Marie Gagnon 

Nous avons aimé le nouvel habitat des ours polaires qui est plus grand que l’ancien et qui permet de loger les deux familles d’ours, le tout à la vue des visiteurs. Et les oursons sont si mignons !

Le coup de cœur général est sans contredit, le Parc des sentiers de la nature. Le concept : les humains sont en cage et les animaux en liberté ! Une longue promenade en train nous conduisant à travers la forêt boréale et les prairies nous donne un point de vue privilégié sur les animaux que l’on rencontre sur le chemin. Il y avait même un ours noir à quelques centimètres de nous ! Les conducteurs étant aussi les guides de la ballade sont de grands passionnés de la faune et de la flore et ont un réel plaisir à nous éduquer sur le fonctionnement des différentes espèces observées et sur notre écosystème. On en apprend aussi sur notre histoire, passant des Algonquins, aux camps de bûcherons et on dévoile même le grand secret de la richesse saguenéenne, le bleuet !

Finalement, on apprécie le fait que ce soit une expérience différente à chaque visite. La fraicheur de la pluie ce jour-là nous a permis de voir plusieurs animaux et pendant les plus grosses averses, on pouvait en profiter pour faire la balade en train, fouiner dans les boutiques souvenirs et voir le film multisensoriel.

J’espère que vous aurez envie vous aussi, de visiter le Zoo Sauvage avec ou sans votre marmaille et ce, peu importe la météo ! En plus, il paraitrait que les gens sont bien accueillants au Saguenay-Lac-Saint-Jean…

Zoo Sauvage de Saint-FélicienSource image : Lisa-Marie Gagnon 
Source image couverture : Lisa-Marie Gagnon
-->
Un article de
Lisa-Marie's Avatar
Lisa-Marie

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Shower de bébé, quoi offrir?