Bébé & Cie Style de vie

Le temps des Fêtes approche, les gens sont stressés, les journées raccourcissent, le temps est plus terne et l’humeur des gens est un peu moins enjoué. De mon côté, je vis l’inverse, mes jumelles sont de plus en plus actives, j’ai de plus en plus de plaisir avec elles. Elles interagissent, elles bougent, elles essaient de me parler (je mets l’emphase ici sur le mot « essayer », parce que je ne comprends absolument aucune syllabe). Je m’adapte à mon rôle de maman : un beau travail 24h sur 24, 7 jours sur 7. J’ai des moments de fatigue, des nuits difficiles, des mordillages douloureux de deux petites puces qui font leurs dents sur mes mamelons, mais mon cadeau au bout de la ligne est de les voir me sourire, avec leurs petits yeux rieurs, coquins et croquables à souhait. Je ne vous mentirai pas, ce n’est pas beau à tous les jours et je ne mettrai jamais sur les réseaux sociaux le moment difficile de la journée prise entre deux énormes cacas débordants et les cris, les pleurs, la panique, leur visage me demandant de les prendre les deux en même temps quand je n’ai que deux bras à leur offrir: le moment difficile d’en laisser une pleurer, car je réconforte sa soeur. Et non, ce n’est pas toujours facile, ce n’est pas toujours rose, mais un jour à la fois et on y arrive: il y a tellement de beaux moments pour camoufler les moins beaux.

Tout ce beau discours pour en arriver au moment fatidique : le premier rhume, c’est pire que les cacas débordants, la cacophonie en double de deux bébés qui hurlent leur vie ou même le temps gris qui s’installe: c’est comme le jackpot de tout ça réuni sous le même toit. Aucun signe avant-coureur ne laissait présager que j’allais vivre une semaine horrible. Étant seule pour trois jours, car mon copain était parti à l’extérieur pour le travail, ma première nuit fut assez courte: de 20h à minuit bébé 1 n’a pas arrêté de pleurer, je l’ai bercée, je l’ai rassurée et finalement minuit sonne et elle s’endort paisiblement avec le nez congestionné. Je retourne au lit pour un gros 15 minutes, le temps que bébé 2 se réveille et pleure à son tour jusqu’à 5h: je la berce, la console, lui chante des chansons sans aucun résultat. 5h sonne et bébé 1 se réveille, sa nuit était terminée et la journée commençait! Ce fut ainsi pour les 4-5 nuits suivantes, une semaine assez pénible, je me suis dit : « oufff plus jamais » et j’ai alors questionné mon entourage pour avoir leur remède 101 pour les prochaines fois, car il y aura certainement des prochaines fois!

Voici ce qui ressort le plus et ce que je me suis empressée d’aller acheter : si cela peut vous aider à votre tour!

Huile à massage à l’eucalyptus

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Souris Verte (@souris_verte_inc) on

Sur ce, on va se souhaiter un beau temps des Fêtes avec la transmission de plein de petits virus parce que tout le monde va vouloir embrasser les jumelles, les cajoler et les toucher…

Source image de couverture: Facebook – Souris verte
-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le blues du Noël blanc