Faits Vécus

Ah oui, celui-là. Celui qui nous amène sur un petit nuage, au septième ciel, qui nous donne des papillons. On ne l’oublie jamais ce premier amour. Il a fait déclencher en nous un sentiment, que nous n’avions jamais ressenti avant. C’est beau, ça fait du bien. Notre cœur se sent léger, libre, confiant. C’est comme se faire poser des ailes qui nous donnent l’impression d’être les rois du monde. On se sent intouchable, fort, prêt à tout affronter.

C’est un synonyme de nombreuses premières fois. On s’en souvient longtemps de notre premier baiser, surtout quand c’est avec une personne qu’on aime profondément. Les petites jambes molles, les papillons dans le ventre, une sensation de feux d’artifice qui explose, notre corps est hors de contrôle. Ces sensations reviennent puissance 1000 avec deux mots contenant au total huit lettres. Le premier « je t’aime » qu’on se fait dire de façon sincère, nous donnant une véritable sensation de vertige. Ces mots si simples, mais en même temps si durs à prononcer. Ils nous mettent à nu, sans repère. On s’ouvre sans barrière à un autre individu. On se présente sous toutes nos facettes, même celles qui nous rendent plus vulnérables. C’est difficile parce que lorsqu’on se laisse vulnérable, on peut se faire blesser, mais on n’y pense pas. L’amour qu’on ressent nous fait oublier toutes formes d’insécurité. On possède une confiance aveugle envers son partenaire.

couple baiser soleil Source image: Unsplash 

Bien que ce soit le moins agréable, il va y avoir la première dispute. Elle arrive sans avertir et nous rend tout à l’envers. Les émotions dans le tapis, on ne sait pas trop sur quel pied danser. On est complètement sans repère, perdu. On pleure, on se dit que c’est peut-être à cause de nous. Bref, on ne prend pas le temps de prendre du recul et notre tête roule à 1000 km/h. On va demander conseil à nos parents en panique comme s’il était question de vie ou de mort. Nos parents, avec un sourire aux lèvres, nous rassuraient en nous disant que c’était normal. « Papa et maman aussi se sont déjà chicanés et on est encore ensemble aujourd’hui ». Après quelques pleurs et une discussion, le bonheur revient.

Notre partenaire est donc parfait. Il est beau, gentil et il nous aime, que demander de plus? On peut avoir passé une semaine complète en sa compagnie et au moment où il part, on rentre dans un petit moule de tristesse parce qu’on s’ennuie déjà. Il occupe notre esprit 24/7. C’est notre personne. C’est bizarre de se dire que parmi tout le monde, il nous a choisi, nous. Et oui, on vit de l’insécurité. On essaye de comprendre ce qu’être en couple signifie. C’est normal de faire des erreurs, on apprend. La première fois qu’on a fait du vélo, on est tombé. C’est un apprentissage, on doit se laisser une chance.

Ce premier amour nous fait vivre toutes les couleurs de l’arc-en-ciel au complet. Un vague de confiance vient s’abattre sur nous. Cette personne qui fait battre notre cœur nous fait ressentir comme si on était ce qu’il y a de plus précieux dans tout l’univers.

Source image de couverture: Unsplash 
-->
Un article de
Camille Sabourin's Avatar
Camille Sabourin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

L'amour avec un grand B