Faits Vécus

Plusieurs fois au cours de notre parcours sinueux dans la vie, on rencontre des gens qui nous font du mal ou avec qui naît un désaccord. La distance s’installe petit-à-petit et un fossé de colère, remord, tristesse, s’installe entre eux. Quand nos chemins se croisent à nouveau, on vit un cocktail explosif d’émotions négatives, on se sent submergé de l’intérieur comme si nos tripes s’emplissaient du venin de la haine.

La personne qui nous a fait du mal n’a pas de ressentiment vis-à-vis de nous, puisque pour cette personne, elle n’a rien fait de mal. Vous voyez de quoi je parle? On a beau le retourner dans tous les sens, on se dit que le fait que la personne ne reconnaisse pas sa culpabilité dans le conflit est scandaleux! Et certaines personnes voueront leur vie entière a tenter de comprendre en s’injectant chaque fois petit à petit le venin de la haine.

alexandra photographe coucher de soleilSource image: Alexandra Photographe

En psychothérapie, j’ai appris une chose bien importante. J’apprends plein de choses, mais une en particulier m’a fait tellement de bien. Se responsabiliser de ses actes. En gros, c’est d’apprendre à utiliser le seul pouvoir que j’ai dans ma vie, le pouvoir sur moi. Mes choix, mes actes, ma façons de penser, bref, ma façon d’être. Je n’ai aucun pouvoir sur les autres.

Par la suite, j’ai compris qu’à vouloir que ceux qui m’ont fait du mal le reconnaissent, c’est à moi que je faisais du mal. La haine est un poison duquel je m’injectais une bonne dose chaque jour. En voulant me rendre justice, je m’éteignais petit à petit, mais à quel prix? J’ai alors appris ce que signifiait le pardon.

Le pardon, c’est la capacité à passer outre quelque chose que quelqu’un nous a fait, ça prend énormément de force et de résilience pour y arriver. C’est d’accepter ce qui était, ce qui est et ce qui sera. Et c’est de se faire le plus beau des cadeaux à soi-même. Je pardonne à l’autre, pour moi. Pour être en paix et sereine. Je ne veux pas passer pour naïve, je sais exactement quelles erreurs ne plus faire. La personne n’a pas à revenir dans notre vie, c’est selon la gravité de l’évènement.

Pardonner, c’est tellement beau. C’est retirer un fardeau de sur ses épaules et sa conscience. Pardonner ce n’est pas un signe de faiblesse, au contraire, c’est signe de force. Le pardon, c’est un cadeau de toi, à toi! Si tu te cherchais un cadeau pour Noël, fais-toi celui-là. Crois-moi, tu ne regretteras pas!

-->
Un article de
Alexandra Cyr's Avatar
Alexandra Cyr

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Le nouveau restaurant que tu dois essayer pour te sentir en Californie!