Style de vie

Les réseaux sociaux sont cruels. On aime quand on voit un mannequin qui expose pour une marque de sous-vêtements. On crie au scandale à la seconde qu’un sein est découvert. On juge et commente pour blesser quand quelqu’un montre ces poignées d’amour avec fierté… Les gens qui adorent leur corps au naturel ne méritent pas qu’on les blesse par des propos blessants.

On voit beaucoup dans notre société des photos qui montrent le culte du corps parfait. Que nous devons avoir un corps au poids parfait. Sans défauts et sans distinction pour être à la norme.

photographie, réseaux sociaux, corpsSource image: Pixabay

En tant que photographe, la plupart des modèles, avec qui j’ai eu affaire, m’ont souvent dit des arguments négatifs sur eux avant qu’ils changent d’avis après avoir vu le résultat des photos.

« Je n’aime pas mon corps tel qu’il est. »

« J’ai une cicatrice qui me dérange. »

« Je ne suis pas photogénique pour 2 cents. »

« Je suis moche. »

« Je suis gros. »

« J’ai une partie de mon corps qui me fait honte. »

« Je ne suis pas regardable. »

Lorsqu’un modèle qui dit ce genre d’excuses, un photographe à le devoir de lui prouver qu’il se ment à lui-même. Le modèle a une histoire à raconter. De plus, il possède une beauté au naturel. Peu importe le type de physique que nous avons, un corps est un corps. Qu’il soit gros, maigre, musclé, petit, grand, avec une large cicatrice ou un membre amputé, le modèle à une histoire à raconter. 

Sa propre histoire que nous pouvons voir en photo qu’il expose avec fierté.

Les réseaux sociaux ne sont qu’un piège pour idolâtrer des gens emblématiques qui sont au final photoshopés. Ce sont aussi des endroits parfaits pour insulter et juger derrière un écran, à défaut du manque de courage de le dire en personne. 

Dire méchamment qu’une personne devrait se cacher derrière un sac en papier brun pour les imperfections de son visage. Des mannequins qui se font traiter de « pute » par des impolis disant fièrement qu’ils se sont joués leur haricot sur une des photos. Des battants qui montrent sans honte leur cicatrice ou leur gras. Derrière l’avalanche de compliments, dans la section commentaire, il y aura toujours un imbécile qui versera son venin pour venir gâcher la publication.

C’est pour cela que je lève mon chapeau aux photographes et à ceux qui n’ont pas peur de montrer leur corps avec fierté, courage et pour inspirer autrui.

photographie, corps, réseaux sociauxSource image: Pixabay

Quand nous voyons des photos boudoirs, il faut savoir faire la différence entre une image artistique et une image pornographique. Une personne qui montre son corps dans toute sa beauté, c’est rarement pour faire la une des magazines cochons. On peut trouver de la beauté dans le dévoilement des seins d’une femme de manière artistique et revendicatrice qu’une image libidineuse qu’on peut voir dans la section XXX d’une tabagie.

Un Onlyfan est souvent critiqué comme un Instagram pornographique, alors que c’est une source de revenu et de confiance pour ceux qui suivent des modèles qui transmette des messages de persévérance et de courage. 

Une femme qui montre ses seins, pour avoir vaincu le cancer, mérite le respect. Pas qu’un inconnu lance gratuitement une remarque désagréable.

Une personne avec des rides est synonyme de beauté, d’expérience et de sagesse. Il ne devrait pas avoir de l’âgisme envers ces gens alors que nous avons beaucoup à apprendre d’eux. 

À ceux qui se jugent que leur corps n’est pas à leur image, amusez-vous à faire une séance photo avec la personne qui vous connaît le mieux. 

Laissez tomber les commentaires sans valeurs de la part des imbéciles sans jugeote des réseaux sociaux. Oubliez les standards qu’on énonce que c’est nécessaire pour accéder à un domaine. 

La personne qui vous connaît est celle qui vous guidera pour mettre en valeur votre corps au naturel et sans retouche. Votre confiance grimpera et aucun commentaire négatif et sans valeur ne viendra gâcher votre propre image de votre corps parfait.

« Un corps est un corps. N’ayez pas peur de vous prêter au jeu et d’exposer avec fierté la personne que vous êtes. »

Pour terminer, ceux qui manquent de courage pour se permettre de blesser autrui, par le virtuel, regardez-vous dans le miroir et commencez à juger votre propre image avant de verser votre poison à ceux qui font bouger les choses. 

Au pire, éloignez-vous de votre clavier si votre intention est de lancer des insultes sur les réseaux sociaux. Un bon remède pour contrer cela ?

Allez liker des photos de bébés chats. 

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Edward Sanger's Avatar
Edward Sanger

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Se sentir belle grâce à sa chevelure: ça fait du bien chez Salon Espace K