Sport & Santé

Ça y est, après deux années de grâce, je suis tombé malade. Rien de grave, juste le genre de grippe bronchique qui me rappelle que je tenais vraiment ça pour acquis, le fait de ne pas tousser sans arrêt du matin au soir. Dans deux jours, c’est probablement chose du passé, mais d’ici là, je ne peux pas juste souffrir en silence. (lol, drama queen)

Reste que ça fesse un peu plus fort que d’habitude, après avoir entretenu une parfaite santé dans les derniers 24 mois.

J’ai quelques trucs, des go-to qui sont efficaces pour alléger mes symptômes et raccourcir la durée de vie du virus.

Prends-la, ta journée maladie

Image via Unsplash

Je ne suis pas ta maman, mais si tu lui demandais, elle dirait la même chose que moi. Tu as besoin de repos ? Prends-le, voyons donc. Tu ne seras pas plus efficace dans tes tâches avec de la fièvre ou des vapeurs qui t’empêchent de te concentrer. Aussi bien banquer une journée maladie — qui t’est due — et reposer ton grand corps malade.

Achète des mouchoirs tout doux

Je crois qu’il n’y a rien de pire que d’ajouter à mon mal être en me sablant les narines avec des mouchoirs bas de gamme. C’est correct, dans la vie de tous les jours, mais quand je suis un pauvre coco affecté par la grippe, je sors les mouchoirs de luxe. Ceux avec de la lotion ou du Vicks, et en plus, attention, je mets du baume à lèvres sur mon nez entre les mouchages.

Fais-toi une infusion

Si tu as un thé qui te plait, qui contient des agrumes ou de la menthe ou du gingembre, ça va te faire du bien. Si tu as les ingrédients sous la main, une infusion de gingembre, citron, miel et curcuma vont te faire le plus grand bien. Peut-être es-tu plus du genre à prendre de la médication ? Des produits comme du Néocitran vont faire un miracle, de te déboucher le nez et de calmer tes symptômes pendant un moment.

Parle à ton.ta pharmacien.ne

Imagine-toi incapable de respirer par le nez dans ton petit masque bleu à la pharmacie, à devoir décider entre 50 versions du même sirop. Cauchemardesque. Marche trois pas vers le comptoir et pose tes questions à ton.ta pharmacien.ne, il.elle saura te conseiller sur le remède le plus efficace pour ce que tu couves et t’aider à naviguer tes symptômes pour identifier ton trouble.

Bois de l’eau comme si tu t’en allais dans le désert

C’est une des clés du succès et de la guérison. Ton corps va gaspiller énormément d’eau pour produire du mucus dans ton nez pour sortir le méchant. Donne-lui un coup de pouce en buvant de l’eau comme tu n’en as jamais bu auparavant. Pas un thé, pas un café, pas un jus ni du Perrier. De la vraie eau plate.

Mange un peu

Manger est plus difficile quand on a de la misère à respirer et que les murs tournent un peu. Je te comprends tellement. Pas plus tard que ce matin, je ressentais la faim me gruger l’intérieur, mais l’idée même d’ouvrir ma bouche pour ingérer quelque chose était une mesure de torture. Ça te prend de l’énergie pour combattre ton microbe, alors fais un effort et mange un petit quelque chose, comme un fruit, pour ne pas rester l’estomac vide.

Prends de la vitamine C

Un bonus si tu manges des fruits, c’est que tu vas indirectement ingérer pas mal de vitamine C. Perso, je prends les grands moyens, et je mets des pastilles de vitamine C qui se dissolvent dans ma bouteille d’eau. D’une pierre, deux coups ! La vitamine C aide à booster ton système immunitaire, une chose que tu auras bien besoin.

 

Image de couverture par Kelly Sikkema
-->
Un article de
Maxim Potvin's Avatar
Maxim Potvin
Éditeur en chef

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

5 comptes Instagram que vous allez adorer suivre