Faits Vécus

Pourquoi suis-je seul?

…parce que je me suis fait quitter. Pour quelqu’un de plus grand, plus réconfortant, plus excitant.

Je suis confus. Qu’ai-je fait de mal? Qu’aurais-je pu faire différemment?

Je ne regrette rien. J’ai tout donné pour elle. Ce n’était pas suffisant…

Mon rôle dans sa vie est complété. Elle a le bon père pour ses enfants, de bonnes valeurs. Maintenant, c’est le temps de penser à elle…

Quoi en penser? Elle ne pensait pas à elle auparavant? Sa vie était un compromis?

Ces 12 dernières années n’étaient-elles qu’une illusion? J’étais heureux, mais l’était-elle? Certaines fois, elle me dit que oui, d’autres non…

Depuis combien de temps cette illusion dure-t-elle? Quelques mois ou plusieurs années?

D’un côté, ça me semble une décision drastique fondée sur un désir passionné impermanent. De l’autre, je me suis fait mentir pendant beaucoup plus longtemps, pensant naïvement que tout allait bien et qu’elle était heureuse.

Que je suis naïf…

Encore là, comment aurais-je pu me douter de quoi que ce soit si je n’ai reçu aucun avertissement, aucun indice, aucune communication?

Qu’est-ce qu’on fait quand la personne à qui on ouvre notre coeur et l’on confie ce que l’on a de plus précieux et de plus vulnérable laisse tout tomber sans hésiter une seconde?

Est-ce qu’on fait confiance à nouveau?

J’ai eu le privilège d’aimer pour vrai. Je suis chanceux.

Non, je ne suis pas chanceux, j’ai osé aimer.

Aujourd’hui, ça fait mal, mais je ne le regrette pas. J’ai pris le risque, j’ai fait l’effort et j’ai été heureux pendant 12 ans.

Si elle avait fait de même, ça aurait pu durer toute une vie, mais elle ne s’est pas investie. Elle s’est protégée, elle n’a pas pris de chance de se faire blesser, elle a pris le chemin le plus sûr. Je préfère le chemin le moins fréquenté.

Donc oui, je ferai confiance à nouveau…

Je suis en colère. Je ne suis jamais en colère. Pourtant, ces temps-ci, je le suis fréquemment. C’est nouveau pour moi. Je ne mérite pas ce qui m’arrive.

Nous sommes à l’ère du jetable, du fast-food de l’amour.

Je nous croyais au-dessus de tout ça…

Pourquoi j’y croyais?

À une certaine époque, elle croyait en l’amour. L’amour inconditionnel, l’amour familial, l’amour pour vrai… Pas seulement le sexe, l’attirance physique. Je conviens qu’il faut un minimum d’attirance physique, mais pas l’amour aveugle, le coup de foudre. Il va, tôt ou tard, toujours y avoir quelqu’un de plus excitant, plus attirant. C’est normal.

Ce n’est pas l’amour, c’est le désir… aussi obsessionnel soit-il.

Elle me dit qu’elle a ce désir irrésistible de manger son steak qu’elle désire depuis si longtemps.

Qu’elle mange son steak, qu’ils le mangent ensemble leur steak.

Se faire trahir par son life partner est une expérience qui change une vie.

Des mensonges blancs, je lui accorde. Cette réalité l’a frappée de plein fouet également. Je le comprends bien. Mais reste que c’est à n’y rien comprendre…

J’espère seulement que nos filles ne prendront pas notre exemple en pensant que c’est ça, l’amour…

C’est tellement plus facile de juste quitter et de se lancer sur son steak.

Il y a des ces personnes qui ne prendront jamais le risque d’être seuls sans un plan B. Ce n’est pas tant un manque de respect qu’un manque de courage, de confiance…

Je n’ai jamais vu autant autant de gens, mais je ne me suis jamais autant ennuyé…

C’est triste, je n’aurais jamais pensé…

Quoi faire à partir de là?

Voir des gens? Fait.

Coucher avec d’autres personnes? Fait.

Se lancer dans les dates les yeux fermés? Fait.

En parler avec ses amis, sa famille? Fait.

Consulter? Fait.

Que puis-je faire de plus?

Attendre que le temps passe…

C’est long…

homme pensif regard au loinSource image: Valérie Gendreau
-->
Un article de
Francis Poupard's Avatar
Francis Poupard

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La dentelle sensuelle qui refait surface en mode