Sport & Santé Style de vie

Les mois de février se suivent et se ressemblent. Bien sûr, vous me direz que c’est normal, c’est le mois de la St-Valentin, jour de l’amour, des fleurs, du chocolat, du plaisir et de la chaleur. Pour une poignée de coureurs, le 14 février dernier fut synonyme de froid, de vent glacial et d’engelures. À Montréal ou à Ottawa, des braves coureurs ont enfilé leurs pelures thermales pour courir des distances variant de 5 à 21km lors d’épreuves intitulées Winterman ou Demi-marathon hypothermique. Pour le commun des mortels, il est légitime de se demander pourquoi on voudrait s’infliger une telle souffrance en cette journée toute spéciale. Les coureurs vous répondront :«Pourquoi pas?» ou tout simplement :«Parce que je le veux!» Si la vision nous sert de phare dans l’accomplissement de nos projets et réalisations et nous guide à travers les embûches, le désir constitue l’essence qui nous y amènera. Peu importe l’épreuve, vous devez trouver ce qui vous pousse à accomplir les tâches requises, à fournir l’effort supplémentaire à vous dépasser. Soyez assurés que le talent ne garantit pas le succès; seules les habiletés acquises à la suite d’efforts répétés et la capacité de se relever suite aux échecs sont le gage du succès.

run, marathon, désir, sport, hiver, dépassement

Photo personnelle de Karym

Le désir, ce n’est pas avoir de la bonne volonté ni faire de son mieux. Le désir, c’est la capacité que l’on a de ne pas abandonner, même si tout ne se déroule pas comme prévu, que c’est difficile, qu’on se sent vidé, sans énergie, sans ressources. Le désir, c’est ce qui m’a poussé à courir 42km en février 2015, malgré un thermomètre qui indiquait -25 degrés et un refroidissement éolien à -34 degrés. Lorsqu’on se pousse et que l'on fait fi de nos appréhensions, c’est à ce moment que le succès se pointe. Croyez-moi, après près de 4 heures de course, la récompense est inestimable, malgré les engelures! Alors, chers amis, faites le plein de désir qui vous mènera à destination de votre vision. Votre soif de réussite doit être aussi forte et innée que celle de respirer. Vous échouerez, c’est certain. Mais ne vous laissez pas abattre. Dans les moments plus difficiles, rappelez-vous pourquoi vous le faites et vous y arriverez. Sur ce, je vous laisse, car je dois aller me coucher : réveil à 5h30 demain pour ma course matinale, froide ou non!

quote, success, running, dream

Source: s-media-cache-ak0.pinimg.com

 

Source photo de couverture : avocadorunners.com

-->
Un article de
Karym Lahjioui's Avatar
Karym Lahjioui

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Réinventer ses meubles Ikea