Faits Vécus

Dans ma quête de célébrité, je dépose ma candidature pour l’émission « Coup de foudre ». Le concept est de rencontrer des prétendants en entendant seulement leur voix. Après un formulaire et une entrevue Skype, mon charme naturel séduit le recherchiste. Telle la diva que je suis, la date de l’enregistrement est déplacée afin de convenir à mon horaire occupé. Le tournage a donc lieu dimanche plutôt que samedi.

Samedi soir, la fête d’une amie me donne l’occasion de renouer avec mon autre copine ; vodka. Je comprendrai seulement trop tard que ces retrouvailles n’auraient rien de bon pour moi.

 

shot vodka party

Source image : Lucie Fortin

 

La soirée débute en douceur chez mon meilleur ami, complice depuis 1999. À l’heure du souper, l’alcool coule déjà à flots. Les effets de l’eau-de-vie font rapidement l’emprise de mon petit corps de jeune adulte irresponsable. Sans modération, je décide de m’apporter une bouteille d’un cocktail peu sophistiqué mais très alcoolisé pour la route. Ce nectar ne me permet pas de me rendre à destination.

« Lucie, tu as deux choix. Soit tu rentres chez toi, soit tu te prends en main et on s’en va au bar. »

« Commande le Uber… »

Mon ami me fait grâce de sa générosité et m’offre la balade du retour. Merci. Il me laisse pour aller à la fête d’anniversaire après s’être assuré que je rentre saine et sauve. Peu de souvenirs restent dans ma mémoire de cette fin de soirée.

 

Meilleurs amis - Lucie Fortin et Victor MathieuSource image : Lucie Fortin

 

Je me réveille le lendemain étendue près de la toilette. Je devais être au studio à 8 h 30. Par une force qui m’est inconnue, je réussis à me préparer pour quitter la maison. Les visites trop fréquentes à la salle de bain me mirent quelque peu en retard. C’est la pire gueule de bois que j’ai vécue. Grâce à mon bon sens de l’orientation, je stationne mon automobile beaucoup trop loin de ma destination. Après cinq minutes de marche, mon sac se déchire. Tous mes habits pour l’enregistrement s’étalent sur le trottoir. Je ramasse mes effets personnels tout en refoulant cette terrible envie de vomir.

Au studio, le tournage se passe sans dégât et mes talents de comédienne me permettent de cacher mon mal de ventre. Je parviens à berner toute la salle et je reçois même des compliments sur mon aisance devant la caméra.

On me libère de mes fonctions et je peux enfin retourner chez moi. Je récupère mes choses et me dirige à ma voiture qui, dois-je le mentionner une fois de plus, est située très loin. Je marche en retenant fortement mon envie de gerber. Je vois mon bolide bleu à l’horizon. Vais-je réussir à m’y rendre sans salir mes nouveaux souliers Vans ? Je suis à la porte. Vite. Je dois retrouver ce sac de poubelle que j’ai eu la brillante idée d’apporter avec moi.

Beurk.

Je suis mitigée entre le soulagement et l’angoisse de mon chemin de retour. J’atteins ma destination. Il est 20 h et je m’avoue vaincue. Je prends une pilule contre la nausée et je me fais un bol de ramen en regrettant amèrement mes décisions frivoles du dernier jour.

Le monde se souviendra de ce jour comme celui ayant commencé ma carrière télévisuelle, je m’en rappellerai comme celui de mon pire lendemain de veille.

 

Coup de Foudre- Participants

Source image : Noovo

-->
Un article de
Lucie Fortin's Avatar
Lucie Fortin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le soleil, oui, mais en se protégeant