Arts Cinéma

Le nouveau film de Star Wars, intitulé l’Ascension de Skywalker, est sorti il y a quelques semaines. Ce neuvième épisode de la saga Skywalker clôt à la fois la nouvelle trilogie des films amorcée en 2015 par le Réveil de la Force, mais aussi la saga qui a débuté en 1977 avec Un Nouvel Espoir. Dans cet épisode, Rey, Finn et Poe doivent faire équipe pour combattre les forces du mal, dirigé par le nouveau Suprême Leader du Premier Ordre, Kylo Ren, alias Ben Solo. Même si ce film a reçu un accueil mitigé de la part des critiques, il semble avoir été très bien apprécié des fans, contrairement à Les Derniers Jedi, qui les avait complètement divisés. Je vous partage donc mes impressions sur ce film. Attention toutefois, puisque cet article contient des divulgâcheurs (spoilers) concernant plusieurs éléments du film.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… l’empereur Palpatine (Darth Sidious) réapparaît après avoir été supposément tué lorsque Darth Vader l’a jeté dans le réacteur de la deuxième Étoile de la Mort. Avec son Ordre Final, il informe Kylo Ren qu’il veut anéantir la Résistance pour lui permettre de dominer la galaxie. Parallèlement, alors que Rey continue son apprentissage pour devenir Jedi grâce aux enseignements de la générale Leia Organa, les membres de la Résistance apprennent que le seigneur des Sith est de retour et compte se venger. Rey, Finn, Poe, Chewbacca, BB-8 et C-3PO partent alors à la recherche d’indices pour découvrir le lieu où se cache Palpatine. Cette quête mènera Rey à connaître l’origine de son existence en plus de retrouver son ancien maître, Luke Skywalker, et de faire face à son destin.

Pour un film de Star Wars, il y a de l’action avec plusieurs scènes de combat au sabre laser et des scènes se déroulant dans l’espace entre les vaisseaux de la Résistance et ceux du Premier Ordre. Il y a également des scènes plus émouvantes les unes que les autres, notamment lorsque certains personnages meurent, mais aussi lorsqu’on retrouve des visages familiers du passé, tels que Lando Calrissian, Wedge Antilles, Han Solo, etc. Par le fait même, c’est intéressant de remarquer les différents rebondissements, notamment lorsqu’on découvre que Chewbacca n’a pas été tué accidentellement par Rey, ou que la taupe dans le Premier Ordre est le Général Armitage Hux, lui qui a maintes fois tenté de tuer les membres de la Résistance. À mon avis, la plus grande surprise a été d’apprendre que Rey est en faite la petite fille de l’Empereur Palpatine.

star wars rise of the skywalkerSource image: starwars.com

Pour tenter de plaire à la grande majorité des fans de Star Wars, ils ont dû y aller de façon sécuritaire en se rapprochant le plus possible aux traditions des autres épisodes. Ce film tente de reconnecter plusieurs choix qui ont été faits dans l’épisode précédent, tout en respectant les décisions de son réalisateur. C’est l’une des raisons pour laquelle Rey n’a pas que des parents « insignifiants », mais elle est aussi parentée avec Palpatine lui-même. On peut toutefois remarquer un pied de nez à Les Derniers Jedi, lorsque Luke rattrape le sabre laser que Rey lance dans le feu, en révélant que cette arme mérite plus de respect, alors que lui-même s’est débarrassé de son sabre laser. C’est également intéressant de remarquer que Luke admet avoir eu tord en s’exilant sur la planète Ahch-To et en demandant à Rey de ne pas faire la même erreur que lui.

L’Ascension de Skywalker contient plusieurs références aux anciens films et aux séries TV de la franchise. Sur la planète Kijimi, lorsque Babu Frik extrait la mémoire de C-3PO pour décoder le langage Sith, l’on peut remarquer un droïde de combat (Battle Droid) en arrière-plan, ce qui fait référence aux droïdes présents dans les épisodes de la prélogie. Ou encore, lorsque les membres de la Résistance ont réussi à décimer le Premier Ordre à la fin du film, Maz Kanata remet à Chewbacca la médaille qu’Han Solo avait reçue après avoir aidé Luke à détruire la première Étoile de la Mort plusieurs années auparavant. Ce faisant, plusieurs fans ont interprété ceci comme étant une référence au premier épisode de la trilogie originale, mais aussi une façon de réparer l’erreur commise, lorsque Luke et Han ont reçu une médaille pour leur exploit, alors que Chewbacca n’en a pas reçue.

Personnellement, j’ai vraiment apprécié le film, surtout grâce à ses personnages, son histoire et les émotions que j’ai ressenties. Toutefois, je dois dire que son rythme est un peu trop rapide. En effet, il y a tellement de personnages et de lieux à visiter (les planètes Pasaana, Kijimi, Kef Bir, etc.) que nous n’avions pas le temps de nous reposer entre les différentes scènes. En ayant rajouté quelques scènes ou en ralentissant certaines, je crois que le rythme aurait été un peu mieux. Une autre des critiques soulevées est que ce film se départit de l’histoire de l’épisode précédent. Par contre, en voulant plaire à une grande partie des fans, c’était une décision risquée à prendre et qui a été la bonne, à mon avis. J’apprécie surtout que Rey ait des origines provenant de l’empereur des Sith, et que ses parents aient décidé de la protéger.

star wars rise of the skywalkerSource image: starwars.com

L’Ascension de Skywalker a permis de répondre à plusieurs questions que l’on se posait depuis les débuts de la nouvelle trilogie. On a enfin compris qui sont les parents de Rey et pourquoi elle est autant capable d’utiliser la Force. On connait également les origines de Snoke. Ce qui est dommage, ce sont les questions que ce film n’a pas pu répondre. Il aurait été intéressant d’en savoir plus sur les parents de Rey et pourquoi ils ont choisi de ne pas suivre la voie de Palpatine. Ça aurait été bien de découvrir comment Maz Kanata a été en possession du sabre laser de Luke Skywalker, et pourquoi celui-ci a choisi Rey comme son maître. Par ailleurs, même si le film donne plus de place aux chevaliers de Ren, nous n’arrivons pas à saisir totalement qui ils sont et quels sont leurs buts dans cet univers.

Je crois que ce film permet une fin satisfaisante pour la saga toute entière. Elle conclut la grande majorité des intrigues et répond à plusieurs attentes que les fans avaient. J’ai bien aimé les clins d’œil à l’univers étendu de la franchise, notamment lorsqu’on entend les voix des anciens Jedi, dont Yoda, Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker, Ahsoka Tano, etc. Les différents rebondissements ont permis de me surprendre, surtout par rapport aux prédictions que j’avais faites avant sa sortie. J’ai également aimé voir que Luke a entrainé Leia dans la voie des Jedi (grâce à un flashback), même si celle-ci a finalement préféré ne pas la suivre. Ce fut une bonne décision de terminer la dernière scène sur la planète Tatooine, de voir Luke et Leia en tant que fantôme de la force et voir que Rey admet se reconnaitre sous le nom de « Rey Skywalker ».

Que la Force soit avec vous!!!

Source image de couverture: starwars.com
-->
Un article de
Jean-Michel Bélanger's Avatar
Jean-Michel Bélanger

Après avoir écrit ses pensées pendant plusieurs années sur son mur Facebook, Jean-Michel a décidé de rejoindre Le Cahier afin que ses idées et ses...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À toi qui restes malgré les tempêtes