Faits Vécus

Il y a des moments où, lorsque j’entends une chanson, je pense qu’elle m’est directement adressée. Ce genre de chanson qui te touche pour une raison ou une autre. « La vie est ailleurs » est l’une d’entre elles. Cette chanson de Coeur de Pirate m’a fait l’effet d’une grande prise de conscience. La vie est ailleurs, c’est comment je me sens en ce moment. Je vous propose donc aujourd’hui un petit exercice de conscience. Voilà ce que je me dis dans ma tête lorsque j’entends ces paroles. Voilà ce que je me dis quand je continue les paroles de cette chanson. 

À lire : Je me choisis

Tu t’entremêles et tu restes enfermée dans ces histoires du passsé, qui te grugent de l’intérieur.

Et tes sens te dictent que tu veux t’en aller, j’ai juste envie de partir, maman. Je ne sais plus où est ma tête en ce moment. Ça va aller mieux quand, tu crois ?

Et leurs rires résonnent et le mal s’amplifie qui m’emmènent dans un gouffre.

Car leurs rimes te suivent et deviennent ta routine, c’est lourd de les entendre ces rires. C’est rendu lourd de voir l’amour. Ce n’est pas juste. Et moi? Moi, c’est quand mon tour, maman?

Car la vie est ailleurs, oui, mais où? Je suis si perdue dans ma tête en ce moment, qu’est-ce que je dois faire? 

Dans un âge lyrique, je crois que j’ai envie de danser, à l’aube de mes 19 ans vers un avenir plus serein avec moi-même. Je ne sais pas si je le mérite, mais au moins, je crois avoir et le droit d’essayer. 

Et tes peines s’enfuient

Tes tristesses se dissipent

Car la vie est ailleurs

Et ton amour subsiste pour toi et toujours peut-être, il y a de fortes chances.  

Pour un sourire un songe je m’adresse à toi, maintenant, je ne sais pas si je souhaite la bonne chose ou si je me trompe, mais pardonne-moi pour tout. 

Qui feront qu’il existe, ce n’est pas drôle, je suis épuisée de te chercher, je ne suis pas bonne à cache-cache, allez mon futur bel amour, sors de ta cachette. 

Tu t’entremêles et tu restes enfermée

Car tes songes te disent que tu es mieux ainsi peut-être sans tes armes pour guérir mes larmes. 

Et le monde t’inspire ce que tu redoutais J’ai envie de partir en terre inconnue pour sentir l’air de la nouveauté. Besoin de crier, de danser et de rire. Fort. 

Car les peines des plaisirs tu aimes mieux éviter Plus maintenant. J’ai la trouille encore, mais qui sait? Je suis fatiguée de ne plus vivre. 

Car la vie est ailleurs sans toi peut-être, avec toi demain ou plus tard, mon futur bel amour. 

Dans un âge lyrique et passionné, j’ai envie de danser toute la nuit avec toi, sans avoir la trouille. 

Et seule sans prières

Tu renonces et abdiques

Car la vie est ailleurs

Dans un âge lyrique

Et tu gardes tes prières

Pour des pensées magiques et pour te les partager dans un murmure au creux de ton oreille et dans le firmament de nos rêveries la nuit. 

Source image : Unsplash

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Laurie Guay's Avatar
Laurie Guay

Laurie, c’est la petite fille de la campagne. Pour elle, rien ne vaut plus qu’un bon repas entourée des gens qu’elle chérit. Le plus souvent,...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mes premières impressions concernant ma prise de conscience