On le sait tous, la vie a changé. Malgré tout, certaines choses ne changent pas comme la rentré scolaire. Oui, je suis encore au Cégep pour ma troisième année et c’est assez différent que mes deux précédentes. Ici, je vais vous raconter ma réalité de fille au Cégep qui habite toujours chez ses parents et qui travaille en résidence privée pour aînés.

En ce moment, ma vie se déroule en ligne et en présence physique. En ligne, car la plupart de mes cours se déroulent sur Zoom. Pour moi qui étais habituée du cours de manière plus traditionnelle, c’est hyper difficile de m’adapter. Pour la simple et bonne raison que c’est beaucoup plus facile de me concentrer en classe où les distractions sont beaucoup moins nombreuses qu’à la maison. Parce que oui, à la maison, j’ai le chat qui veut de l’attention, dort, mange, dort, veut aller dehors, j’ai mon ordinateur avec lequel je peux faire plein de choses pendant mon cours, j’ai les pièces et les objets dedans qui peuvent m’entraîner ailleurs, j’ai le téléphone de la maison, j’ai le livreur de chez Poste Canada ou d’un autre compagnie qui peut sonner en plus d’avoir toujours mon cellulaire pas très loin. J’ai tout ça et bien d’autres sources de distraction comme la nourriture, le fait que je peut porter un pyjama sans qu’on voit trop. Ça, c’est sans compter les problèmes au niveau du son qui fonctionne plus ou moins bien aujourd’hui, le fait d’entendre un téléphone ou le chat qui miaule, l’écran qui tombe en veille que tu dois veiller à ce qu’il ne s’éteigne pas, les problèmes de connexion Internet et\ou à la réunion, celui de ne pas oublier soit d’ouvrir ou de fermer ton micro et ta caméra et celui d’arriver à l’heure à la réunion. C’est beaucoup de choses qu’il n’y a pas en classe, même si mon cours complémentaire sur l’univers du cinéma, se déroule bien jusqu’à maintenant.

ennui étudeSource image : Unsplash

Heureusement que j’ai certaines enseignantes et que la partie de présence physique est toujours présente dans ma vie pour que cette année se passe et se termine relativement bien. Que ce soit pour le peu de cours que j’ai au Cégep ou pour mon travail en résidence pour aînés, cela m’aide aussi beaucoup à garder un certain contrôle sur moi-même, car j’ai besoin d’un contact physique avec le monde extérieur. Le fait de voir les gens, d’assister physiquement à un cours, de parler en vrai avec des gens, de voir qu’il n’y a pas juste moi qui est heureuse de profiter de la présence physique de d’autres même avec la distanciation sociale, même avec le lavage des mains obligatoire, la déclaration et\ou le jugement sur l’état de santé ainsi qu’avec le port du masque obligatoire à l’intérieur.

Je ne vous ferai pas de résumé pour conclure, car le résumé de ma vie et de plusieurs autres en ce moment est ce texte. Je vais juste finir en laissant ce titre comme ouverture : Home Sweet Home comme Mötley Crüe.

Source image de couverture : Unsplash

Les plus populaires

Accueil