Faits Vécus

Il y a quelque chose de spectaculaire dans le fait de marcher en montagne. On y retrouve plusieurs symboliques que l’on peut relier à des évènements que l’on vit au quotidien. Escalader des montagnes, c’est ce que l’on fait tous les jours et en réalité, une randonnée en montagne, c’est une escalade d’émotions.

Tu es arrivé au pied de la montagne et tu te frimousses d’excitation, tu n’es plus capable de tenir en place, car tu as si hâte de relever ce grand défi. Tu accomplis tes premiers pas avec beaucoup de détermination et d’énergie. Cependant, tu te rends compte bien assez vite qu’il ne te sera pas possible de déployer autant d’intensité pendant toute la durée de ton ascension.

randonnée montagne cheminvSource image: Unsplash

Quelques pas plus tard, déjà fatigué, tu as envie de reculer. Tu ne veux plus avancer. Ça suffit!  Tu vis une sorte de colère dans ton for intérieur. Tu te demandes dans quoi tu t’es embarqué. Pourquoi tu t’infliges ces douleurs? Tu avances, maintenant, avec une immense lourdeur dans les jambes. Tu as envie de flancher, mais tu continues à avancer. Tu sais que tu peux y arriver. Tu arrives à faire taire ton petit démon qui t’encourage sans cesse de rebrousser chemin.

Tu réveilles doucement ton petit ange qui te dit que tu es amplement capable de poursuivre ton chemin et d’arriver à tes fins. Il te rappelle que tu possèdes déjà les outils nécessaires, que tu as tout ce qu’il faut, en toi, pour réussir. Il y a peut-être encore beaucoup de poussière sur ceux-ci et tu ne te rappelles plus exactement où tu les avais rangés, mais à l’intérieur de toi, tu as le matériel nécessaire pour te réparer, te construire et continuer à progresser. Alors, tu retrouves cette force en toi et tu oublies tout ce pénible moment passé avec toi-même. Tu l’effaces et tu poursuis ton envol vers ce fameux sommet.

Tu ouvres tes yeux à nouveau et tu remarques enfin toute la beauté qui t’entoure. Tu reviens aux sources. Tu admires le soleil, tu contemples le cours d’eau, tu apprécies le vent qui te procure une enveloppe de fraîcheur et tu ressens chacun de tes pas qui enfoncent le sol. Puis, sans même que tu aies eu le temps de t’en rendre compte, tu y es, tu es au zénith de ta montagne.

randonnée sommet haut de la montagne femme saute finSource image: Unsplash

Enfin, le ciel n’a jamais été aussi bleu. Cette fois-ci, tu oublies ton appareil mobile. Tu n’as nul besoin de prendre un portrait virtuel et d’y ajouter un filtre pour le publier sur ta page sociale. Cet unique instant vaut plus qu’un cliché rempli de mots-clics. C’est du vrai bonheur à l’état pur. Tu regardes au large et plus loin encore. Tu réalises à quel point on est tout petit dans cette splendeur, mais tu t’admets enfin qu’on a le droit de se sentir grand et fier. Tout ce que l’on exécute est immense, aussi simple et banal que cela puisse être. On réalise qu’au bout du compte, chacun respire comme tous les autres et chacun aspire à vivre sa propre immensité. On escalade notre propre montagne à sommet unique.

Gravir des montagnes, c’est ce que l’on fait tous les jours de notre vie. Les chemins sont périlleux, mais atteindre la cime est si merveilleux.

-->
Un article de
Claudia Meunier's Avatar
Claudia Meunier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Lettre à mon fils qui n'est pas encore né