Arts Cinéma

Es-tu du genre à te poser beaucoup trop de questions, même pendant un moment dit de détente comme le visionnement d’un film, par exemple ? Ha oui, toi aussi ? Eh bien, cet article devrait te parler. Si tu es plutôt du genre à embarquer dans la fiction (je t’envie tellement!), peut-être que ce texte va te faire réfléchir un peu. En cette journée de la femme, on voulait te faire méditer sur un sujet délicat, mais nécessaire. La réflexion porte autant sur le fond et la forme des femmes dans le monde du cinéma, donc respectivement de la place laissée aux héroïnes dans les films et de la reconnaissance des actrices au sein du milieu.

Pour commencer, je dirais que lorsque je regarde des films américains (c’est ce qui me vient en tête immédiatement lorsque je pense aux artistes féminines délaissées niveau reconnaissance), je vois souvent des femmes (blanches en majorité, by the way) en second plan, la femme dont on a besoin pour faire beau, mais dont on ne met pas plus d’emphase sur son être. On mise surtout sur des aspects superficiels de sa personne, de son rôle, moins sur des caractéristiques psychologiques profondes. Outre Wonder Woman, je n’ai pas vu souvent des femmes fortes, caractérielles, en colère, qui détenaient un rôle central et qui n’avaient pas besoin absolument d’un homme pour avoir de la crédibilité, pour briller.

wonder womanSource image: Warner Bros

Aussi, ces dernières semaines, avec les nominations et prix remis aux Oscars notamment, j’ai constaté, comme plusieurs d’entre nous, que la reconnaissance des femmes dans le milieu du cinéma est toujours minime en 2019. Pourtant, elles sont nombreuses à être épatantes et d’un talent qui mériterait d’être mis en premier plan. On préfère toutefois mettre en lumière leurs tenues et leur apparence physique lors de ces célébrations. Pour moi, ce n’est pas mauvais en soi. Au contraire, je prends moi-même plaisir à admirer les artistes dans tous leurs éclats. En fait ce qui est plutôt dérangeant, à mon avis, c’est plutôt le fait que dans notre société occidentale, on accorde plus d’importance à l’apparence physique de la femme qu’à son talent brut. J’aimerais beaucoup qu’on puisse harmoniser le tout.

En bref, c’est ce qui me déçoit le plus du cinéma de notre belle Amérique du Nord : ce manque de reconnaissance envers le talent, et le trop plein de flash sur le physique des actrices. Pourtant, en ces années de conscientisation et sensibilisation de plus en plus importantes à ce niveau, avec le féminisme toujours plus présent en société, l’industrie du cinéma (entre autres) stagne énormément quant à la place minime qu’elle accorde aux femmes. À l’instant où j’écris ces lignes, je souhaite tant que ce que je dénonce comme plusieurs autres évoluent et que le monde génial du cinéma mise sur le talent d’abord.

Sur ce, je te souhaite un bon film. Et pas trop de casse-têtes! Sors le pop-corn pis à go, tu mets la switch à off (si tu en es encore capable! ;))

Bonne journée de la femme!

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Myriam Roy's Avatar
Myriam Roy

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Être une femme dans le milieu du travail: le sexe ne devrait RIEN changer