Faits Vécus

Souvent, quand je roule la nuit, qu’il n’y a personne sur les routes et que je dois emprunter le tunnel pour aller à la maison, j’espère le voir vide.

J’ai toujours voulu essayer de prendre une photo du tunnel quand il n’y a personne dedans. C’est si rare. Je trouvais ça beau.

Je viens pour en prendre une et là, la voiture de gauche sur la photo me dépasse en vitesse…

Déjà, j’ai fait le saut, mais j’étais un peu frustré qu’il ou elle gâche ma photo.

voiture tunnel louis-h-lafontaine

Cependant, maintenant ça m’inspire. Une chose que je me suis rendu compte en 2019, c’est qu’on veut souvent aller vite, avoir tout trop rapidement, se garrocher partout comme des poules pas de têtes à trouver un travail « d’adulte ». Et ensuite comparer sa vitesse à celle des autres autour de soi. Et parfois se sentir perdu alors qu’eux ont l’air d’avancer à la vitesse grand V.

Je l’ai fait. Et ça me détruisait à petit feu. Cependant, en regardant une deuxième fois cette photo et en vivant le moment, je me suis dit: peu importe la vitesse que je roule, je vais quand même finir par passer le tunnel et découvrir une autre réalité de l’autre côté: la rive-sud de Montréal!

Je pense que la vie est pareille. Rien ne sert de trop vouloir se presser, quelques fois, prendre son temps et faire son chemin est bénéfique. De toute manière, tout est réciproque dans la vie et on finit toujours par arriver à la destination prévue à la fin.

tunnel louis-hippolyte-la fontaine

D’ailleurs, une leçon que mon père m’a toujours enseigné: « timing is everything ». Et ma mère de me le dire, à sa façon, que: « ça prend toute sorte de monde pour faire un monde ».  Alors qu’on se le tienne pour dit, il n’y a aucun stress à avoir un parcours atypique, c’est même souhaitable parce que ça te rend différent et avec des maudites bonnes histoires à raconter!

De plus, comme l’émission Hang the DJ dans Black Mirror, j’aime me répéter souvent que « everything happens for a reason ». En vérité, je crois que la vie est pré-faite, mais qu’on s’est fait laver le cerveau quand on est né (la conspiration, haha!). Alors nous ne sommes pas au courant, mais tout est déjà calculé par l’univers.

Justement, dans la catégorie « everything happens for a reason », il y a mon internat récent à l’hôpital Pierre-Boucher, car mon médecin s’inquiétait à savoir si j’étais bipolaire ou juste sur une lancée présentement.

J’en ai manqué mon contrat à Québec pour le Carnaval. C’est de un: beaucoup d’argent et de deux: le début de ma réputation en tant que pigiste. Cependant, savez-vous quoi? Tout le reste de ma semaine, après être sorti de l’hôpital, aurait été différente si je n’y étais pas allé. Par le fait même, je ne serais peut-être même pas en train de vous écrire ces mots en ce moment!

À méditer.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Jérémy Grandmont's Avatar
Jérémy Grandmont

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Pourquoi regarder Unbelievable fera de vous une meilleure personne