Mode & Beauté

J’ai reçu l’invitation pour assister au lancement de la nouvelle collection de bijoux d’Anne-Marie Chagnon dans le tout nouveau bar à vins et desserts Ratafia situé dans la petite Italie à Montréal. Sans aucune hésitation, ma réponse fut positive: de beaux bijoux accompagnés par un bon verre de vin à la main et des bouchées desserts en bonus, quoi demander de mieux?

Je me souviens de la première fin de semaine où mes parents étaient venus me rendre visite dans la charmante ville de Québec où j’étais partie étudier en génie civil. Nous sillonnons les petites rues du vieux Québec et magasinions tout en mangeant une bonne crème glacée. Ma mère était entrée dans une boutique où elle avait eu un gros coup de coeur pour les bijoux d’Anne-Marie Chagnon (je parle ici de l’été 2007). Après avoir essayé tous les modèles, elle était ressortie du magasin en me disant: Oh, ce n’est pas raisonnable, je n’ai pas réellement besoin de bijoux. L’alarme était sonnée: les Noëls suivants ou même les anniversaires et les fêtes des mères, je passais à cette boutique quelques semaines avant afin d’acheter un petit présent pour le remettre à ma mère. Ce fut le cas plusieurs années d’affilées, je peux vous dire que ma mère avait pas mal tous les modèles qu’elle avait essayés et encore plus. J’ai toujours eu un petit faible pour ces bijoux et j’étais ravie de pouvoir assister au lancement de la nouvelle collection. J’ai été très surprise de pouvoir repartir avec un collier de sa nouvelle collection, il est certain que je le porterai fièrement lors de ma remise de diplôme de ma certification de Yoga samedi prochain!

anne-marie chagnon nouvelle collection genevieve asselin-demers

anne-marie chagnon nouvelle collection

Un petit résumé de cette charmante femme d’affaires

Anne-Marie Chagnon invente, façonne et sculpte des pièces uniques depuis plus de 20 ans. Elle est d’une énergie débordante et chaque année, une collection inédite fait apparition démontrant ses émotions du moment et son authenticité. Que ce soit à Paris ou à New York, elle est lauréate de plusieurs prix prestigieux. Ses bijoux sont fabriqués dans un atelier situé à Montréal et ils sont exportés sur les cinq continents. Son authenticité lui a permis de percer et de garder sa conviction de toujours rester soi-même à travers ses oeuvres qui sont tantôt actuelles, tantôt intemporelles. Elle est demeurée très ouverte et disponible tout au long de la soirée pour échanger sur sa passion avec chacune des personnes présentes. J’ai même eu droit à une invitation spéciale pour visiter son atelier en compagnie de ma mère (j’en connais une qui va être contente!!!).

anne-marie chagnon nouvelle collection

Le Ratafia

De plus, je ne peux passer sous silence la bel accueil du Ratafia et sa formule unique de bar à vins et desserts. Le menu élaboré par le pâtissier Valentin Rouyé propose une explosion de saveurs qui va de craquant, à feuilleté, ou plutôt une mousse, un biscuit, une crème, bref un choix diversifié pour tous les types de dents sucrées. Nos papilles gustatives ont apprécié ces plats déconstruits et repensés par le pâtissier. Nous avons pu goûter à quatre différents desserts (tous plus succulents les uns que les autres) ainsi qu’un trou non pas Normand, mais spécial Ratafia. Pour le côté dégustation de vin, il y a un vaste choix de vins desserts qui se marient parfaitement au menu sucré, mais il y a également de bons crus classiques ou d’importations privées à siroter en solo, avec un collègue, un ami, un conjoint ou un pure inconnu pour une première date.

Bref, c’est une adresse à noter dans son petit calepin d’endroit à essayer pour y boire un bon verre et goûter aux petites merveilles sucrées.

anne-marie chagnon nouvelle collection

-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Voyager avec sa meilleure amie, ce n’est jamais plate!