Faits Vécus Style de vie

Depuis quelques mois (depuis le début de la Covid-19 en fait), je me replonge dans la lecture. Et davantage dans la poésie. J’ai une bibliothèque remplie de livres non lus et quelle ne fut pas ma surprise d’y dénicher des recueils de poésie que j’avais oublié m’être procurés il y a longtemps.

Tout un plaisir de découvrir des auteurs contemporains comme Marie-Andrée Gill, ou encore de relire un classique tel Victor Hugo. Un sentiment de bien-être et de détente m’envahit à chacune de mes lectures. Leurs proses me fait méditer de bonnes minutes entre chaque page. Ça ne se dévore pas comme un roman de fiction. De la poésie, ça se savoure.

Chaque recueil est un nouvel amant que je découvre page par page. Chaque feuille tournée est un nouveau jalon de chair que mes doigts sont avides de découvrir. Chaque strophe, une émotion encore inconnue que je veux comprendre. Des sentiments nouveaux naissent en moi alors que j’accompagne l’auteur dans son écriture. C’est excitant, ça me rend fébrile.

lire romanSource image : Unsplash

Un roman me met rarement dans cet état de grâce. Pour preuve, les seuls moments aussi extatiques qu’il m’ait été donnés de vivre sont ces journées de pluie et d’orage qui m’incitent à m’enfermer à la maison sous une bonne couverture. Un thé à la main, j’écoute le tonnerre gronder, j’observe les éclairs déchirer le ciel et je savoure le son de la pluie sur le pavé. C’est cet état de félicité qui m’habite lorsque j’ouvre un recueil de poésie.

Pas de dialogue, ni de description de personnages ou de moments de suspense; que la strophe où, chaque ligne, chaque virgule, a sa signification propre. Où chaque silence amène une autre profondeur à la lecture.

Je suis quelqu’un qui adore le théâtre. J’aime en lire, mais surtout y assister. L’acteur me prend par la main et m’amène vers le chemin de l’aventure. On en oublie son siège, son voisin et on s’abandonne à l’histoire. La poésie, c’est aussi ça. C’est s’abandonner à l’auteur et à ses émotions. C’est comprendre ses aventures grâce aux échos de nos propres expériences de vie. Nous avons tous aimé, nous avons tous souffert et nous avons tous un jour rêvé de mieux et de plus beau.

La poésie n’est pas nécessairement une lecture compliquée réservée aux grands littéraires de ce monde. Elle est offerte pour tous et je vous encourage vivement à sortir de votre zone de confort et d’aller acheter un recueil de poésie. Laissez-vous surprendre.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Hortense Bamas's Avatar
Hortense Bamas

Hortense est une fille qui se pose beaucoup de questions. Peut-être trop. Et on ne parle pas de questions simples, mais plutôt de grosses questions...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Lettre à la version antérieure de moi-même