Faits Vécus Voyage

« Debout Florence, on prend l’avion pour Walt Disney! »

J’avais 5 ans. C’était la première fois que j’allais prendre l’avion. J’étais fébrile. À 5 ans, on est assez grand pour comprendre plusieurs choses et j’ai compris assez vite ce qui allait se passer. J’allais enfin visiter le monde de Mickey Mouse et rencontrer ma princesse préférée, Blanche-Neige. Qui n’a jamais eu un coup de coeur sur Mickey et sa gang d’amis? Qui ne s’est jamais imaginé vivre la plus belle histoire d’amour de toutes les princesses de la terre? Si tu réponds oui à ces questions, bienvenue dans le club. Si non, ce n’est pas grave, je vais te faire vivre la magie à travers mes expériences.

Ce voyage, je l’ai fait avec mes parents, ma petite sœur qui avait 2 ans à l’époque et presque toute la famille du côté de mon père. Tante, oncle, cousin et cousines, les enfants de mon oncle (ma tante n’est plus avec le père de ses enfants), grands-parents, tout le monde était au rendez-vous. Ma première expérience dans un autre pays allait être inoubliable.

Arrivée à destination, je ne pouvais m’empêcher de courir partout. Pour une petite fille qui aime rêver, je n’en croyais pas mes yeux.

« Maman regarde, Minnie et Mickey sont là !! »

« Ohhh ça c’est la méchante dans Blanche-Neige. »

Imaginez comment mes parents devaient se sentir à ce moment-là. Il fallait un peu de discipline pour me garder à portée de vue parce qu’il y en avait des familles en voyage en même temps que nous.

chapeau de mickey mouseSource image : Unsplash 

Je ne suis pas certaine de l’endroit où se situait notre hôtel. Probablement directement sur le site. Avec le monorail en prime. J’ai toujours trouvé impressionnant de pouvoir se promener dans un genre de train et faire le tour de Disney. Pour moi, c’était aussi fou que voir des dinosaures pour la première fois (mention spéciale à mon récent visionnement en rafale de Jurassic Park). Et que dire des gaufres en forme de Mickey. Je vous en parle et je vie présentement une émotion. À bien y penser, c’est incroyable tout le marketing mis de l’avant afin que chaque enfant vive une expérience hors de l’ordinaire. Je ne peux pas croire tout l’argent dépensé par mes parents dans les jouets. Merci maman et papa d’avoir succombé à mes beaux yeux doux qui voulaient tant avoir le petit carnet de signatures avec le crayon de Winnie l’ourson pour que je puisse récolter les signatures de mes préférés. Vous avez fait de votre enfant la plus heureuse au monde.

La beauté de tout ça c’est que j’y suis retournée deux autres fois. À 11 ans et 15 ans avec mes deux plus jeunes soeurs cette fois-ci, car Rachel n’était pas encore conçue en 2002. Peu importe l’âge, la magie ne disparait pas. Et c’est ça qui est beau. Même à mon âge, je suis encore excitée de voir les mascottes et d’entrer dans ce monde.

Walt Disney World a une place importante dans mon cœur. Plus tard, j’y amènerai mes enfants pour qu’ils s’imprègnent de tout le plaisir et la joie que j’ai lorsque je visite cet endroit.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Florence Lyonnais's Avatar
Florence Lyonnais

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ce qui m'a aidé à m'adapter au télétravail