Faits Vécus Sport & Santé

J’ai des petits seins.
C’est vraiment un sujet que je n’aborde jamais avec quelqu’un d’autre que mon chum.
C’est délicat, c’est frustrant. Et puis lui, il me dit toujours la même chose : « Ben non chérie, de toute façon c’est pas beau quand c’est trop gros. Je t’aime comme tu es! ». Phrase typique du gars qui ne sait pas quoi dire et qui essaie de nous convaincre qu’on est parfaite comme on est. Par contre, ce même gars a beaucoup de plaisir à envoyer des photos de « tétons » à ses chums de gars. En tout cas, t’es ben cute mon chum, mais c’est pas pour toi que je me sens mal à tous les soirs, c’est pour moi. Parce que je ne sais pas d’où ça part tout ça, mais c’est en me regardant dans le miroir le soir que j’ai de la peine.

En fait, pour moi je sais d’où ça part. Quand j’étais petite on m’avait promis les seins de ma tante. Ben oui je sais que tu ris. Mais ma mère n’a jamais eu de seins, et quand j’étais petite je trouvais ça vraiment beau des gros seins. Ma tante, elle, était choyée par la vie. Elle avait une très grosse paire de seins. À mon anniversaire de sept ans, j’ai fait le souhait d’avoir les seins de ma tante. Ne vous inquiétez pas, j’étais une enfant heureuse. J’avais fait ce souhait au grand désarroi de ma mère… Au final, mon souhait ne s’est jamais réalisé. Quelle tristesse!

source image: pexel

Puis lorsque je suis tombée enceinte, mes seins se sont gorgés de lait et j’ai su. J’ai su ce que c’était que de traîner plusieurs livres de plus au niveau de la poitrine. Je trouvais ça vraiment beau… Mais ils me faisaient terriblement souffrir. Le cerveau de la femme est tellement mal fait les filles… Parce qu’encore aujourd’hui je dis le fait que j’avais mal au dos lorsque j’avais des gros seins, je ne fais qu’avoir hâte de les retrouver.

Puis lorsque j’essaie de me résonner, que je me regarde dans le miroir… Je n’arrive pas à trouver une joie à avoir des petits seins. En plus, après avoir allaité, les seins se vident et ressemble à des poches vides. C’est tellement agréable. Youpi!

Je le sais, il ne faut pas avoir honte de son corps. Tous les corps sont beaux, tous les corps sont dignes et tous sont spéciaux. Parce que la normalité n’existe pas. L’important c’est d’être bien dans sa peau. Il me manque encore cette notion. Donc je me suis donné l’année 2019 pour aimer mon corps tel qu’il est. L’aimer sous les aisselles, l’aimer à la fin d’une journée, l’aimer après avoir mangé un gros dessert, l’aimer sans le maquiller.

 

Comment je fais pour m’aider à aimer mes petits seins?

  1. Je me suis acheté des chandails hyper décolletés. Mon but est d’arriver à les assumer pleinement cet été.
  2. Je tente d’enlever ma brassière le plus longtemps possible dans une journée. Je ne suis pas encore rendue à ne plus en mettre du tout, mais dès que j’arrive chez moi j’enlève ma brassière. Ça m’aide à me sentir plus à l’aise avec mon corps.
  3.  Je me suis achetée des bralettes sans push-up. Ça c’est dur. Mettre une bralette en dessous d’un chandail serré lorsque tu n’es pas à l’aise avec ton corps, c’est une étape difficile. C’est mon défi!
  4. J’ai commencé à suivre des femmes sur les réseaux sociaux qui s’assument avec leur petite poitrine. Quand on se compare on se console… Eh oui. Mais ça va au-delà de ça. Quand on se rend compte que les gens qui sont comme nous s’acceptent vraiment, ça nous amène à réfléchir et s’accepter plus, petit à petit.

Bonne chance les filles, je suis certaine de ne pas être toute seule! Vous êtes belles, vous êtes spéciales, vous êtes parfaites au naturel. Et si ça finit par vous prendre une chirurgie pour vous sentir mieux dans votre peau, ben go for it. Le principal à retenir c’est: Faites-le pour VOUS et personne d’autre!

Source de la photo principale: unsplashed.com
-->
Un article de
Kime Doyon's Avatar
Kime Doyon

Rêveuse et créative, Kime cohabite entre le merveilleux monde de la maternité et sa vie professionnelle. Depuis bientôt 4 ans, elle a échangé les talons...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Tu veux visiter une île tranquille? Je te présente Minorque, en Espagne