Faits Vécus Sport & Santé

Ma mélancolie des derniers jours est officiellement terminée. Alors que je vous écrivais il y a moins d’une semaine sur mon expérience en tant que cheerleader des Alouettes à la suite de l’annonce que l’équipe venait d’être coupée (tu peux le lire ou le relire juste ici!), les Alouettes ont annoncé ce matin qu’ils revenaient sur leur décision. La saison 2020 verra des cheerleaders sur le terrain, comme depuis les 24 dernières années.

C’est une excellente nouvelle, nous avons réussi à démontrer aux preneurs de décision la valeur des cheerleaders. Mais nous ne l’avons pas fait seuls. C’est grâce à tous les gens qui se sont mobilisés. Les gens qui se sont levés pour nous. Pour moi, c’est vraiment encourageant. Je vois que les gens comprennent notre rôle, mais surtout, que l’on s’éloigne tranquillement des stéréotypes associés à ce sport et à ce rôle. Certes, il en reste encore beaucoup trop, mais je veux plutôt mettre l’accent sur le positif. La société est en train de changer, et ça, c’est pour le mieux.

En prenant une décision de la sorte, l’administration va dans le même sens. Ça envoie un message aux fans (et à nous!) que les cheerleaders des Alouettes sont importants pour l’organisation, pour l’expérience des fans au stade et pour la communauté. Ce ne sont pas des « shakeurs de pompoms » (mot qui est ressorti un peu trop souvent) qui sont réinstaurés, ce sont des athlètes. Des ambassadeurs. Des modèles pour les jeunes.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @AlsCheerleaders (@alscheerleaders) on

Ce qui est ressorti avec toute cette saga, c’est que le rôle des cheerleaders est défini plus que jamais:

Être des ambassadeurs de renom.

En représentant les Alouettes dans différentes activités communautaires, les cheerleaders savent comment faire sourire les gens et leur donner espoir. Ils sont près des gens et ne cessent de bien représenter les Alouettes partout où ils vont.

Animer les fans lors des temps morts.

Et ce, dans les bons et les mauvais moments, j’aimerais préciser. Tu ne verras jamais un cheerleader sans son sourire sur les lignes de côté. Je te mets au défi de me montrer le contraire.

Être le lien entre les fans et le terrain.

Avant chaque rencontre, les cheerleaders prennent le temps d’aller à la rencontre des fans. Cela permet à ceux-ci de se sentir proches de l’équipe. Un grand respect s’est créé au fil des années, et cette annonce n’en est que la preuve concrète.

Démontrer leur amour de leur sport.

Les lignes de côté de l’équipe sportive montréalaise est une plateforme extraordinaire pour tous les danseurs et les cheerleaders qui ont cette passion. En tant que seule équipe de cheerleading professionnelle au Québec, cette équipe est essentielle pour tous ceux qui rêvent de continuer leur passion pendant des années encore.

Les femmes ont une place de choix dans le sport à Montréal, pour une fois.

On le sait, il y a peu de place pour les femmes dans l’industrie sportive. En tant que femme, c’est une des rares manières de sentir que l’on représente Montréal à travers son sport. Et ça, c’est important.

Montrer à tous qu’une équipe, ça se soutient, beau temps, mauvais temps.

Jamais les cheerleaders ne se sont laissés tomber dans la nouvelle de la dernière semaine, et elle n’a pas laissé tomber l’équipe de football non plus. Dans les moins bons moments de l’équipe, les cheerleaders étaient quand même là pour mettre de l’ambiance dans le stade. Imagine cette année quand l’équipe sera gagnante, en plus! ;)

View this post on Instagram

 

A post shared by Marie-Chloé (@alsc_mariechloe) on

Avec cette nouvelle, il reste encore à savoir si les cheerleaders reviendront de la même façon. Y aura-t-il encore deux équipes distinctes de danse et d’acrobaties? Y aura-t-il le même nombre d’athlètes sur l’équipe? Est-ce que la structure restera la même? On ne sait pas grand-chose pour l’instant, mais la nouvelle reste positive, peu importe la suite des choses.

Ce que je veux faire ressortir de toute cette situation, c’est qu’ensemble, on peut faire de grandes choses. La force du nombre. Aujourd’hui, on a gagné notre bataille, l’une que plusieurs d’entre nous, si pas tous, croyaient perdue d’avance. Mais on s’est tenus. Nous avons gagné cette bataille, mais pensez à toutes les autres batailles encore plus grandes, non reliées au football, qu’il reste à gagner. Tout est possible. Il ne faut que se tenir et oser. Ceci en est la preuve.

À tous les fans qui se sont levés et qui se sont mobilisés, je n’ai pas les mots pour vous remercier. Un simple merci semble inadéquat pour la reconnaissance que j’ai envers vous. Mais je vous le dis tout de même du fond du coeur.

MERCI!

Alouettes un jour, Alouettes toujours… Encore plus vrai que jamais.

Source image de couverture: Dominick Gravel – montrealalouettes.com
-->
Un article de
Marie-Chloé Falardeau's Avatar
Marie-Chloé Falardeau
Éditrice

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Être introverti dans un monde qui ne cesse de parler