Arts Faits Vécus

Confession nocturne : j’ai été emo.

Tout est dit. Une emo soft à saveur pop-punk-rock, mais une emo quand même. J’avais l’émotion à vif et l’impression d’être incomprise.

En tant que emo kid à la retraite, voici la bible des choses qu’il fallait absolument avoir ou faire.

 

1. Avoir un toupet dans la face

Avec une séparation beaucoup trop sur le côté et les cheveux très très plats. Personnellement, je voulais avoir les cheveux comme Hayley Williams, la chanteuse de Paramore. Mais je me rappelle très bien que certaines personnes de mon secondaire avaient quelques mèches avec un motif de zèbre sur des cheveux blanc platine ou un coq sur le derrière de leur tête. Chacun ses goûts!

hayley williams

Source de l’image : Reddit

 

2. Avoir de la merch

Que ce soit un wristband en plastique de Green Day, un coton ouaté de la couverture de l’album The Black Parade de My Chemical Romance, un t-shirt Silverstein, un collier Clandestine ou une casquette Atticus ; le plus de marchandises de groupes de musique tu avais, mieux c’était. J’ai passé une bonne partie de mon secondaire à ne porter que ça. Une de mes amis avait une veste de The Used et j’étais verte de jalousie. Il était également permis de s’habiller au Amnesia/D-Tox, principalement pour la fameuse veste à capuchon mauve style Cobra Starship.

merch

Source de l’image : Merchbar

 

3. Dessiner / Écrire sur ses souliers

Évidemment, les souliers en question devaient être de marque : des Converse, des Vans ou une marque associé au skate. Les personnifier montre une appartenance à un groupe précis ou une chanson ou nous permettait d’utiliser notre créativité. Il était obligatoire de prendre la photo classique de tous les souliers de nos amis en cercle afin de montrer notre bon goût et nos talents.

converse

 

Source de l’image : MTV

 

4. Aller au Vans Warped Tour

Tout ce qu’un fan de musique qui se respecte attend avec impatience. La seule chose qui compte : Le Vans Warped Tour. Une tournée qui traverse le Canada et les États-Unis tout l’été avec les plus grands et petits noms de la musique punk, rock, hardcore et emo. C’était chaud et plein de poussière ou mouillé et plein de boue. Nous finissions la journée irrémédiablement sale, les oreilles qui silent, mais heureux et satisfait d’avoir pu apercevoir nos artistes favoris à travers les grilles ou à leur kiosque de vente de vêtements. C’est au Vans Warped Tour qu’on achetait la meilleure marchandise. 

Warped Tour

Source de l’image : Warped-Tour

 

5. Avoir des rêves de groupie

Le but ultime des groupies : Entrer dans un autobus de tournée pour faire la fête avec notre groupe favori et que l’un d’eux tombe éperdument amoureux. Très simple. Pas de là à avoir une mauvaise réputation, bien sûr. Il y a beaucoup de groupes connus qui ont eu la fâcheuse tendance à abuser de beaucoup de leurs jeunes fans. Mais s’il y a consentement des deux côtés, pourquoi pas! Ça fait une bonne histoire à raconter.

groupies

Source de l’image : Loudwire

 

6. Faire des séances photo à thème

Jac Vanek était la reine des séances photos emo. Cheveux pouffant parfaits, gros maquillage noir et une tendance à prendre les photos de trop haut ; tous les éléments de l’esthétique emo. À faire avec un appareil Canon mauve ou avec ta seule amie qui aime la photographie. Ça peut facilement être le projet d’une fin de semaine, voir d’une vie.

jac vanek

Source de l’image : Skyrock

 

Avez-vous d’autres idées? Faisiez-vous tout cela?

Source de l’image de couverture : Twitter The Maine
-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

20 chansons qui ont fait tripper les enfants des années 2000