Faits Vécus

De plus en plus, les comptes Instagram se perfectionnent. On fait appel à une équipe, on a recours à du matériel professionnel, on utilise des filtres, mais surtout, on met en scène les photos. Bref tout pour avoir un beau « feed » ou avoir une photo unique qui attirera les « likes », donc les abonnées. Dans la plupart des cas, le tout se passe sans anicroche. Alors que dans d’autres cas, le pire est arrivé. La question que je me pose aujourd’hui : jusqu’où les utilisateurs Instagram sont-ils prêts à aller, quelle limite sont-ils prêts à franchir pour obtenir le cliché parfait ?

Il va de soi que je ne peux pas répondre personnellement à cette question, puisque je n’ai jamais mis ma vie en danger pour une photo Instagram. Sachant que dimanche dernier une femme s’est fait attaquée par un jaguar en essayant de prendre un égoportrait avec ce dernier dans un zoo en Arizona, j’ai trouvé d’autres exemples qui m’ont réellement frappée.

Dernièrement, un jeune couple portugais s’est fait critiquer pour son geste qualifié d’irresponsable. Comme vous pouvez voir la photo ci-dessous, la jeune femme est pendue à bout de bras à un train en marche. Le couple a affirmé, à la suite des nombreuses réactions sous la publication, que « ce n’était pas dangereux » et que le train n’allait pas à grande vitesse. Heureusement il n’est rien arrivé. Vu l’engouement autour de cette publication, peut-être que la prochaine fois ils penseront aux éventuelles conséquences si leur mise en scène tourne au cauchemar.

Instagram exploressaurus

Source image : Instagram @exploressaurus_

 

Toutefois, ce n’est pas la même histoire pour tous. Une étude faite l’an dernier par le Journal of Family Medicine and Primary a révélé que plus de 250 personnes ont perdu la vie dans les dernières années pour obtenir le parfait selfie. Ces cas sont ceux que l’on connaît, mais qu’arrive-t-il de tous ceux dont on ignore l’existence ? Légitimement, l’étude a traduit l’attitude irresponsable de ces personnes par de la « selficides » (selfie + suicides).

Pour ne donner que quelques exemples, en mai dernier un homme a perdu la vie tentant de prendre un selfie avec un ours. En juillet 2018 également, c’est Megan Scraper qui a perdu la vie en glissant près d’une importante chute en Colombie-Britannique. Bref, des exemples comme celles-ci, il y en a des centaines. D’où pourquoi certains pays, comme la Croatie, ont commencé à prendre des mesures pour contrer les stupidités de certains utilisateurs.

À la suite d’un incident impliquant un jeune homme de 20 ans qui a perdu pied et fait une chute de plus de 75 mètres de haut alors qu’il cherchait l’angle parfait pour sa photo, les secours croates ont commencé à mettre en garde les « instagrammers » avec une publication Twitter dans laquelle ils écrivaient : « Chers touristes, nous vous respectons, mais il est temps que vous vous respectiez vous-mêmes. Arrêtez de faire des selfies stupides et dangereux. Merci ».

Les endroits prisés par les « instagrammer »

Dans un monde aussi vaste que le nôtre, il y a bien sûr de multiples paysages à couper le souffle, plusieurs endroits qui valent la peine d’être photographiés. Toutefois, bien que ces endroits soient magnifiques, certains d’entre eux restent dangereux et/ou ont déjà causé la mort. Voici quelques exemples.

Cliff of Moher

cliffs of moher

 

Source image : Turistipercaso

La falaise Trolltunga

Trolltunga

Source image: Génération voyage

Le rocher de Kjeragbolten en Norvège

rocher norvège

Source image : Astuces voyages

Wedding Cake Rock à Sydney en Australie

wedding cake rock

Source image: Wikipédia

Dans la plupart des cas, j’imagine que ces personnes ne sont pas conscientes à 100 % des dangers qu’elles courent et des risques qu’elles prennent pour avoir la capture parfaite.

Bref, rappelons-nous qu’au départ, Instagram ne servait qu’à exposer quelques parcelles de notre vie, rien de plus.

-->
Un article de
Alex Gonthier's Avatar
Alex Gonthier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mon cerveau est plus écolo