Lookbook Mode & Beauté

Jouer de la musique, c’est souvent en partie pour soi et pour les autres. On fait profiter de la musique à ceux qui l’écoutent, mais souvent, les musiciens jouent avant tout parce que ça leur fait du bien…

Je le dis tout de suite: je ne suis pas une bonne musicienne. J’ai pris des cours de piano de 4 ans à 16 ans. On parle donc de douze ans de cours de piano, chez moi, avec une professeure que j’adorais, Sylvie. Je n’étais pas quelqu’un de doué au piano. Je sais lire la musique, mais je n’ai aucune oreille. Maintenant, quatorze ans après avoir cessé de prendre des cours, quand je regarde mon piano, qui est au bureau de LeCahier, je me sens ridicule de ne pas pouvoir pianoter la moindre chanson sans avoir de partitions. Mais j’adore jouer. Pourquoi? Parce que ça me détend. 2017 fut une année intense. Je vous en ai beaucoup parlé, et c’est pourquoi j’ai choisi qu’en 2018 je recommence à prendre des cours de piano. Je veux me rassoir à mon piano et jouer même si je joue mal. Pourquoi? Parce que ça me fait décrocher totalement du travail et de ma vie et je me concentre sur la musique tout simplement.

Pas besoin d’être un bon musicien pour apprécier jouer de la musique, surtout quand ce n’est que pour soi.

Quand je m’assois au piano, je ne peux pas être sur Facebook, Instagram ou Gmail. Je ne suis pas devant un écran. Je suis avec moi-même seulement, mais je ne suis pas en train de me creuser la tête à remettre ma vie en question non plus, je ne peux pas, je me concentre sur ma lecture de partition et sur la dextérité de mes doigts. Tout simplement.

DSC_3710

Une affaire de génération?

On dit souvent que les jeunes professionnels sont des gens plus anxieux et stressés que ceux des générations précédentes. Je n’ai pas accès à des statistiques, mais j’y crois puisqu’ayant une équipe travaillant avec moi chez Codmorse et Le Cahier et dont la plupart sont des milléniaux, je vois cette tendance au jour le jour. Je me dis souvent que lorsqu’il y a un problème, ça ne sert à rien de toujours en parler, il faut trouver des solutions et agir. Je suis de celles qui applique leurs paroles dans leur vie. 2017 m’a stressé, moi qui ne le suis jamais. Le piano est donc une solution pour moi afin de canaliser cette moins bonne énergie et être capable de revenir en force au bureau.

Selon David Lewis-Hodgson, un chercher en stress, simplement écouter de la musique devrait calmer l’anxiété, alors en jouer devrait aller dans le même sens, si on ne se met pas la pression de devoir jouer devant un public un jour. Notons que selon une étude de l’université londonienne de Westminster, les musiciens professionnels auraient trois fois plus de chance de faire une dépression… mais bon, je suis loin de penser devenir pro ou de vivre leur quotidien en prenant des cours de piano aux deux semaines et en jouant une journée sur deux, seule, au bureau, quand tous mes collègues sont partis…

Si vous googlez, c’est rapide de trouver plusieurs trucs qui aident à la réduction du stress. Celui-ci n’en ai qu’un que j’ai choisi moi, mais c’est à chacun de nous de trouver nos trucs pour nous en sortir!

DSC_3763

Parlons du look

Pour vous parler de musique, devant mon piano au bureau, je vous présente un look idéal pour le bureau que j’ai principalement trouvé dans une boutique de la rue Mont-Royal à Montréal. J’aime le doux mélange de couleurs et la boucle féminine du pantalon. D’ailleurs, cette année, je porte beaucoup plus de pantalons que de robes ou de jupes au travail! Vous aimez?

DSC_3738

 

DSC_3716

DSC_3725

DSC_3753

Le look:

Chandail – Le Trunkshop

Pantalon –Le Trunkshop

Bottes – Mark by Avon

Sac – Poppy & Peonies

Maquillage – Ela Rossi

Montre – Timex

Photos – Vikki Snyder

DSC_3768

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le mouvement Time’s Up s’impose aux Golden Globes.