Faits Vécus

Je t’en veux… tellement. Je t’en veux d’être resté avec moi alors que tu ne m’as surement jamais aimé. Je t’en veux de ne pas être parti à la première grossesse comme tu voulais faire. Je t’en veux d’être revenu avec moi après la première rupture. Je t’en veux d’avoir fait semblant d’être content à la deuxième grossesse pour finalement me faire comprendre que tu voulais me laisser enceinte. Je t’en veux de m’avoir laissé alors que je venais d’accoucher. Je t’en veux de ne pas prendre de nouvelles des enfants, de voir à peine la plus grande et de n’avoir aucun souci de la mini… Je t’en veux du fait que tu penses que tu vaux plus que ton père alors qu’au final, tu lui ressembles plus que tu ne le crois… Je t’en veux parce que je sais que personne de ton entourage ne va se rendre compte de la vraie personne que tu es parce qu’il y a toujours une manière de raconter une histoire, comme tu le disais si bien.

Mais la vérité, c’est que je m’en veux à moi encore plus.

Je m’en veux d’avoir voulu te croire malgré tous les mensonges. Je m’en veux de t’avoir tout donné au point de m’ignorer. Je m’en veux d’avoir arrêté mes projets au profit des tiens. Je m’en veux de m’être accrochée à toi jusqu’à la fin, sans orgueil. Je m’en veux d’avoir accepté autant… J’ai honte de moi-même, j’ai honte de m’être perdue en cours de route. D’avoir oublié la femme forte, intelligente et généreuse que je suis. Je suis triste de m’être délaissée pour réussir à tenir en couple avec toi. Toi qui es la définition même de l’égoïsme, je n’avais pas le choix d’aimer pour deux si je voulais que notre famille tienne. Et puis, je m’en veux de ne pas être partie toutes les fois où je m’en suis mordu les doigts, toutes ces fois où tu m’as prise pour une conne qui accepte tout et n’importe quoi par amour. Et je m’en veux d’avoir besoin de t’écrire, alors que tu ne mérites même pas que je ressente de la colère contre toi… Tu ne mérites plus aucun ressenti de ma part, même les mauvais, tellement tu es rendu loin dans mon estime.

fille triste noir et blanc main dans le visageSource image: Unsplash

J’ai déjà lu quelque part que le deuxième amour nous apprend ce que l’on ne veut plus revivre dans notre vie alors en même temps, merci de m’avoir si bien appris. Merci de m’avoir rendu ma liberté. C’est la première fois depuis ces années passées à tes côtés que j’arrive à respirer. Je me retrouve enfin et j’apprends que, finalement, je m’aime et que je mérite mieux. Et merci de m’avoir donné des enfants. J’espère seulement que tu seras un meilleur père pour les enfants que ce que tu as été comme amoureux. Je te souhaite d’apprendre à aimer parce que l’amour, c’est beau quand c’est vrai.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

 Comment j’imaginais ma robe de mariée quand j'étais petite VS celle que j'ai portée