Faits Vécus

Féministe : mouvement social et politique qui prône l’égalité réelle entre hommes et femmes dans la vie privée et dans la vie publique.

Il y a encore beaucoup à faire dans nos sociétés pour atteindre l’égalité homme-femme. Certaines sont bien avancées, d’autres, sont encore très loin d’y arriver. Tout commence par l’éducation, parce que oui, c’est dans les pays où les femmes sont encore sous-évaluées qu’il y a un manque au niveau de l’éducation. Mais également dans les pays qui ont toujours vécu sous le socle du patriarcat. Bref, il n’y a pas de solution miracle pour remédier à la situation, mais une bonne dose d’ouverture, d’éducation et une belle grosse répression des religions (oui oui, la religion a un énorme rôle à jouer dans le problème, mais je ne ferai pas son procès aujourd’hui, peut-être dans un texte futur).

La société change et se développe par les mouvements sociaux, la prise de conscience de celle-ci sur des enjeux d’inégalités et de bien-être collectif se fait souvent à travers les crises. Aucun changement tangible n’est devenu une réalité sans le mouvement collectif de la société. On met beaucoup de confiance et d’espoir sur nos élites pour une vie meilleure, mais l’histoire nous démontre qui sont vraiment les maîtres du changement; nous-mêmes. On ne peut développer une société si on n’accepte pas de se développer soi-même au niveau individuel. On n’arrive pas à changer les choses si on laisse faire, si on croit tout ce qu’on se fait dire et qu’on accepte tout simplement notre sort. Peu importe l’enjeu, avoir une opinion, s’informer et prendre action permet un changement de nos idéaux, de nos objectifs. On cherche tous un sens à notre vie, une quête du bonheur et du bien-être, on le trouve oui, de façon individuelle, mais l’humain, l’entité sociale qu’elle est, a également besoin d’un bien-être collectif.

Ce bien-être, pour la femme, se trouve dans les petites choses: se faire respecter, être prise en considération, être écoutée, ne pas être prise pour acquis. C’est aussi de recevoir des commentaires sur notre capacité, nos efforts et notre intelligence autant que sur notre physique. C’est d’avoir les mêmes chances de progresser et d’avoir des opportunités d’emploi tout en ayant la chance de porter vos enfants, votre héritage et votre futur. C’est d’obtenir un emploi aussi facilement que les hommes de mon âge, parce qu’on se dit que celui-ci ne tombera pas enceinte d’ici quelques années et que c’est « tannant » d’avoir à gérer un remplaçant. C’est d’avoir une reconnaissance sur nos idées, notre originalité, notre intelligence émotionnelle et notre empathie. C’est de comprendre qu’avoir du caractère ce n’est pas d’être une bitch en manque de sexe, mais une personne qui se tient debout, est dévouée, intègre et éthique. C’est aussi d’éviter les jugements sur la réussite des femmes, non, je n’ai pas « sucé » la bonne personne pour arriver à ce que j’en suis aujourd’hui, mais parce que j’ai travaillé et que j’ai probablement fait plus d’efforts que toi.

deux mains égalitéSource image : Unsplash

Mais je crois aussi qu’une femme devrait prendre autant soin de son homme, ce n’est pas parce que tu es une femme que l’homme te doit tout et qu’il doit te gâter. L’inverse est aussi vrai. Une femme devrait autant payer la facture du restaurant que son homme, une femme devrait aussi ouvrir la porte aux hommes, les complimenter sur leur physique et leur capacité morale et intellectuelle. Les femmes ne doivent pas prendre les hommes comme des êtres tous misogynes qui ne pensent qu’à avoir du sexe. Les femmes doivent également faire attention à leurs petits gestes quotidiens envers eux, sur la façon dont elle les traite et comprendre leur besoin, autant qu’elles veulent être comprises. Personne ne devrait avoir de préjugés ni de stéréotype envers le sexe opposé, point.

Il n’y a pas de mal à prendre soin de soi, se sentir belle, sexy et avoir un corps beau et en santé. Un mannequin mérite autant de reconnaissance qu’une femme d’affaires ou une infirmière. Il ne devrait pas y avoir de standards de beauté, ni pour l’homme ni pour la femme. Il ne devrait pas y avoir de standards de « comportement » envers le sexe opposé. Une vraie égalité des sexes, c’est de voir un humain avant un organe génital, c’est d’avoir une complémentarité dans les différences qui nous opposent, c’est la conciliation de la diversité dans les relations professionnelles et personnelles.

Je suis pour qu’on appelle une femme ET un homme pour avoir des conseils et un avis. Je suis pour que les femmes et les hommes aient les mêmes comportements, attitudes et façon d’agir l’un envers l’autre, dans le respect des besoins de chacun, en ne tenant pas compte de son genre, mais de l’humain derrière et de son bien-être. Un homme ne « doit pas » être d’une telle façon, une femme « n’a pas » à agir d’une autre façon non plus. Si une femme veut avoir du sexe avec quelqu’un d’autre, ce n’est pas une « salope » pour autant, un homme qui couche avec toutes celles qu’il croise n’est pas un « player » non plus, notre besoin de sexe et de chaleur humaine n’est pas une représentation de notre genre, mais d’un besoin humain plus prononcé chez certains que d’autres. À l’inverse, on n’est pas frigide et fermé d’esprit parce qu’on ne ressent pas le besoin de ramener chaque personne que l’on croise dans notre lit.

Nous aurons atteint l’égalité le jour où l’on percevra une personne avant son sexe, quand on ne parlera plus de plafond de verre, de femmes qui peuvent accomplir n’importe quoi, de sécurité pour revenir seule chez soi le soir, et le tout, en complicité avec les hommes. Quand notre perception de l’homme et de la femme ne sera plus restreinte à la sexualité et de « l’obligation » portée envers l’autre, nous pourrons peut-être enfin parler d’égalité des sexes, de parité entre les hommes et les femmes, de bien-être individuel et collectif. Nous pourrons simplement parler de vivre en toute sécurité et plénitude tous ensemble.

Je veux voir les hommes à mes côtés.

Je veux qu’ils me complètent autant que je les complète.

Je ne veux ni les voir de haut ni les voir plus haut que moi.

Je veux être une personne à part entière, pas simplement une femme.

Je veux le respect.

Je veux donner le respect.

Je suis féministe.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Jo's Avatar
Jo

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

La crainte de l'échec