Faits Vécus

Depuis l’arrivée du passeport vaccinal et l’ouverture de tous les commerces, nous commençons à sentir un retour vers la vie normale. Plusieurs personnes se donnent des câlins et se rassemblent autour d’un verre, d’un bon repas. Nous pouvons même bientôt sortir danser et faire du karaoké. L’arrivée du froid ne fait pas peur au plus courageux en quête d’une vie sociale foisonnante. Ce n’est pas non plus le changement d’heure qui empêchera les courageux de chanter à tue-tête Provocante et Bohemian Rhapsody à la fermeture du bar à 3h00. Un peu nostalgique, un peu en boisson.

De mon côté, je n’ai pas encore été manger au restaurant ou sorti boire un verre.

Je fais partie de la catégorie qu’on pourrait appeler : le monde pas « sociable ».  Est-ce que je me considère antisociale simplement parce que je suis le genre de personne qui préfère rester chez nous un vendredi soir en pyjama, avec ma toque sur la tête en train de regarder en rafale la toute dernière série sur Netflix? Non, ce n’est pas moi complètement.

Qu’est-ce que c’est, dans le fond? Quelqu’un d’antisocial est, selon Le Larousse, une personne qui est hostile à la société.

J’aime la société, j’aime le monde. Mais il m’arrive parfois de préférer une soirée tranquille chez nous que de sortir m’entourer de gens. Ne vous méprisez pas, j’aime mes amis, j’aime ma famille, mais j’aime aussi être égoïste. J’aime aussi penser à moi et être capable de me choisir. Je n’ai pas envie de me forcer à aller quelque part si je n’ai tout simplement pas envie de le faire. J’aime être chez nous, profiter de mon divan et être dans le confort de mon foyer. 

Je suis un peu tannée du monde qui me dise  »t’es dont ben antisociale »!

Parce que je ne ressens pas le besoin de sortir chaque semaine. Le fait d’être casanière ne m’empêche pas de parler aux gens lors d’une soirée. Je ne suis pas celle qui ne parle à personne et qui se cache derrière l’écran de son téléphone ou de son ordinateur. Nous avons tous des attitudes différentes face aux situations du quotidien. C’est ce qui fait la beauté de notre société. La mienne, c’est d’être tranquille chez moi! 

Ainsi, pourquoi est-ce ce mal vu d’être pantouflarde? Ce n’est pas parce que je suis casanière que je suis une personne lâche. Je commence à devenir un peu exaspérée que ce soit perçu de manière péjorative.

Tout d’abord, sachez que si je suis venue à votre soirée, c’est parce que j’ai envie d’y être et pour les bonnes raisons. Tant qu’à ne pas avoir de plaisir, je serais restée chez nous. Finalement, sachez une fois pour toutes qu’être casanier ne signifie pas que nous sommes des personnes plates et ennuyantes! Nous sommes aussi capables de vous faire vivre une belle soirée!

Comme nous ne sortons pas souvent, lorsque nous le faisons, c’est LA soirée du mois. Autant y être avec nous! 

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Cora-Lee Gauvin's Avatar
Cora-Lee Gauvin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Les plus beaux Calendrier de l'avent pour vous gâter en décembre