Faits Vécus

J’ai 28 ans. J’ai des objectifs que plusieurs qualifient d’inatteignables. Et d’intimidants. J’ai ce désir de performer et de (re)performer. D’être la meilleure et la première. De ne jamais arrêter. De ne pas décrocher.  De prendre des vacances, sans en prendre. J’ai peur de rater. Et de ne pas me relever. J’ai peur de ne pas pouvoir profiter de la vie au maximum. De ne pas avoir assez voyagé. Je veux faire le tour du monde et ce n’est plus un secret. Le mot arrêter, je ne le connais pas. Plus, j’ai de projets et plus je performe.

À lire – Hygge; retour vers soi

Je suis matérialiste. Je dépense. J’achète ce que je veux dès que je le veux. Je ne suis pas économe. Je suis impulsive. Je rêve secrètement d’une Rolls Royce phantom.

Je suis difficile. Difficile à satisfaire. Difficile à faire sourire. Je suis froide. Pas atteignable. Intimidante. Souvent, je ne fais pas exprès. C’est juste que quand j’étais plus jeune, on m’a appris à me protéger. Et à dire non.

Je ne veux pas d’enfants. Ni aucune autre responsabilité. Je vois mes amis fonder des familles, se marier, s’acheter une maison. Je suis heureuse, pour eux. Mais je n’arrive pas à comprendre que c’est ça la vie. Vivre pour les autres dans le fond ?

Souvent, on me dit que je devrais suivre le même chemin. Avant qu’il ne soit trop tard. Ça veut dire quoi ? Trop tard pour quoi ? Pour ne pas avoir d’enfants ? Pour me marier ? Et si j’te disais que ça ne m’intéresse pas de cadrer dans ce moule préétabli. Et si j’te disais que je n’en ai rien à faire de ces belles histoires, de tes belles photos de famille sur les médias sociaux, de toutes ces responsabilités qui m’empêcheront de vivre et m’enlèveront ma liberté. Si j’te disais que ça ne me dérange pas de finir mes vieux jours, seule. Me croirais-tu ?

Je parie que tu me diras en retour que te n’en as rien à faire de mes photos de voyage et c’est parfait ainsi. Je ne t’en veux pas. Mais s’il te plait ne m’en veux pas de ne pas faire comme toi. Et surtout, arrête de vouloir me convaincre de changer ma façon de vivre aussi intense et désordonnée soit-elle.

-->
Un article de
Julie De Bellefeuille's Avatar
Julie De Bellefeuille

Julie est la chum de gars de la gang. Les histoires de boys, elle connaît ça. La bière, elle en boit. Elle est déterminée à...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Se trouver à l'ère des réseaux sociaux