Faits Vécus

Dans la vie, je suis souvent la meilleure amie. La timide, la tranquille, celle qui attire moins l’attention. Celle qui vient de pair, mais qu’on ne prend pas la peine d’inviter, plutôt invitée par intérim. 

J’ai tendance à être le deuxième choix, en fait je dirais même le troisième. Je passe après l’amie charismatique qui attire tous les regards et l’amie artistique qui attire l’attention puisqu’elle vit librement sans se soucier de l’opinion des autres. Deux amies qui charment aisément les cœurs, souvent sans même fournir d’efforts. 

Je suis la troisième du trio, celle qu’on oublie. Celle vers qui on se tourne quand la première proie, ou la deuxième, n’a aucun intérêt. Comme si je n’avais pas vu la première tentative, puis la déception de devoir se résigner à l’amie. 

Parfois, j’aimerais le crier sur les toits : EH HO JE NE SUIS PAS UN DEUXIÈME CHOIX. 

C’est frustrant de ne jamais avoir l’impression d’être le premier choix. On ne le se cachera pas, ça a aussi certainement un impact sur la confiance en soi. On se demande ce qu’il nous manque pour être celle qui attira les regards. J’aimerais dégager une assurance qui me rendrait attirante ou être assez mystérieuse pour qu’on veuille bien me découvrir.

C’est un cercle vicieux : trop timide pour faire les premiers pas, trop difficile d’approche pour que les gens viennent vers moi aisément, baisse de confiance en soi… Puis, encore plus difficile de s’ouvrir facilement et d’aller de l’avant pour faire de nouvelles rencontres.

Et si on passait par-dessus ma façade pour venir à ma rencontre.

Je sais que j’ai du travail à faire de mon côté, j’ai d’ailleurs fait beaucoup de travail sur moi-même pour augmenter ma confiance et ma facilité à approcher les gens. Laissez-moi vous dire que ce n’est pas quelque chose qui change du jour au lendemain. J’ai dû me rendre vulnérable, sortir de ma zone de confort et gérer mon anxiété pour arriver à me sortir de ma coquille. Mais rien n’est parfait, et il reste bien évidemment du travail à faire.

Je mérite moi aussi de trouver quelqu’un qui me regardera en premier. Qui sera intimidé à l’idée de venir m’aborder, mais qui tentera sa chance une fois un peu éméché dans un party. J’aimerais trouver cette personne qui glissera ses yeux sur moi pendant toute la soirée (tellement flatteur). Celle qui saura apprendre à me connaître réellement, sans me juger par rapport à sa première impression. 

Je ne veux plus être le deuxième choix.

Je ne veux plus être l’ombre de mes amies, celle qui vient avec elles, la troisième du trio. Je veux être moi à part entière. Moi, la timide, mais aussi celle qui devient pleine d’opinions, de fous rires et de connaissances à partager lorsqu’on la connaît.

Ce que je projette n’est pas nécessairement représentatif de ma personne, et j’attends celui qui s’attardera à découvrir celle que je suis réellement. Je sais que pour lui, je serai le premier choix.

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Megane Therrien's Avatar
Megane Therrien

Mégane est une véritable une touche-à-tout. Étudiante en littérature et en féminisme, elle a fait le grand saut dans le monde artistique après avoir terminé...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Je suis le mouton noir