Faits Vécus

Quand il est venu m’aborder pour la première fois, quand il a pris ma main et qu’il voulait que je parte avec lui, je ne savais pas. Le premier verre qu’il m’a offert, le premier toucher sur ma cuisse et le premier baiser sur ma bouche, je ne savais pas. Nous sommes allés chez moi, parce qu’il avait un coloc et ne voulait pas le déranger. Je comprenais très bien mais je ne savais pas.

À lire : Se faire trahir par les deux personnes que tu aimes le plus au monde

Nos deux corps entrelacés, toute la nuit. J’étais bien et ça faisait longtemps que je n’avais pas ressenti un tel désir, mais je ne savais pas. Je ne m’attendais à rien de plus. Je ne souhaitais pas nécessairement le revoir, nous avions passé une belle soirée et pour moi ça n’avait pas vraiment d’importance de le revoir ou pas et je ne savais pas. Quelques jours plus tard, il m’a rappelé, il voulait me revoir. Comme je n’avais aucune attente et que j’étais célibataire, pourquoi pas! Mais je ne savais toujours pas.

Nous nous sommes revus et c’était encore une fois une très belle soirée. J’adorais me coller sur lui. J’avais l’impression que nous n’avions pas besoin de nous parler pour nous comprendre et j’aimais bien, mais je ne savais pas. Par la suite, on s’est revus quelques fois et, malgré moi, je m’attachais de plus en plus. Il était mon genre d’homme et j’aimais passer du temps avec lui. Je ne savais encore pas. Et puis, j’ai commencé à avoir des doutes. Je ne pouvais jamais aller chez lui, il remettait souvent nos plans à la dernière minute, il effaçait toujours nos conversations par message texte (je le sais, parce que je l’avais texté un jour et il m’avait demandé qui j’étais). J’avais plusieurs raisons d’avoir des doutes, par contre je ne posais pas trop de questions. Nous n’étions pas officiellement ensemble après tout, et puis je ne savais pas.

Il m’aura fallu du temps et beaucoup de doutes pour découvrir la vérité. Maintenant, je sais. Je sais qu’elle existe. Elle, ta blonde, ta moitié, ta partenaire de vie amoureuse. Elle qui t’attendait pendant que tu étais avec moi. Elle qui faisait ton lit pendant que tu étais dans le mien. Elle qui te faisait à souper, alors que tu préférais passer la soirée avec moi. Elle qui mettait des efforts dans votre couple et qui essayait tant bien que mal de tout faire pour ne jamais vous laisser tomber, alors que tu préférais être avec moi.

Source image : Unsplash

Moi, qui ne pouvais t’offrir toutes ces belles choses. Moi, prise entre deux mondes, entre des sentiments qui ne pouvaient pas reculer. Tu n’as réellement pensé qu’à toi dans cette histoire. Pas à moi et certainement pas à elle. Déjà que nous avons de la difficulté à faire confiance à l’autre personne en amour, et bien tu as littéralement tué cette confiance. Celle que j’aurais pu offrir à l’homme de ma vie. Celle qu’elle avait mis en toi. Je ne verrai dorénavant plus jamais l’amour de la même manière. C’est triste pour elle, pour moi également mais encore plus pour toi. Parce que je comprends maintenant que tu n’étais pas heureux avec elle mais qu’il était trop difficile de t’en défaire. Alors tu as brisé deux coeurs à la fois. J’aurais simplement envie de lui dire, que si j’avais su dès le départ, il ne se serait jamais retrouvé dans ma vie.

 

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Marie-Ève Doré's Avatar
Marie-Ève Doré

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La danseuse