Faits Vécus

Je suis le genre de personne qui est inspirée rapidement par tout et par rien. J’ai « l’émerveillement facile », comme on dit. « Mais c’est une qualité! », me direz-vous. Eh ben justement, avec cet émerveillement vient souvent le p’tit bout un peu plate après : l’envie.

Voyez-vous, je suis une grande fan de comédies musicales ; elles me font rêver, chacune à leur façon. L’énergie dégagée par les danses, les émotions véhiculées par les chansons et surtout, surtout, l’esprit d’équipe et la joie qui s’en dégagent rendent le tout tellement captivant! Pourtant, je ne peux m’empêcher d’être un tantinet (bon ok, un tantinet beaucoup) jalouse de tous ces acteurs/chanteurs/danseurs. Moi aussi, je voudrais être dans ce genre d’aventure incroyable! Moi aussi, j’aimerais parcourir les grandes salles et inspirer les petits et les grands à poursuivre leurs rêves!

Je suis aussi très sensible à la musique ; mes chansons préférées sont celles que, quand elles partent à la radio, tu dois arrêter tout ce que tu fais, fermer les yeux et dire aux gens autour de toi d’arrêter de parler le moment de ladite chanson. Ou encore les chansons quétaines qui te font sentir à nouveau comme une jeune adolescente ouverte aux possibilités de la vie. Je parle de presque l’entièreté de l’œuvre de Céline Dion (avouez que le temps s’arrête quand « My heart will go on » , « I’m alive » ou « It’s all coming back to me now » retentissent!), ou encore celle de Taylor Swift (mais tsé le vieux Taylor Swift, du genre « You belong with me »). Eh ben, après avoir écouté ces chansons/artistes, je suis toujours sur un gros high et si je suis seule chez moi, je vais me partir un karaoké en essayant de me croire aussi talentueuse qu’elles. Parce que j’aimerais ben ça, moi aussi, donner autant d’émotions aux autres, faire partie de leur souvenir de jeunesse, de leurs plus belles histoires d’amour, de leur premier baiser pis de leur première rupture. J’aimerais ben ça qu’on m’admire (ouf, ça sonne très égocentrique!) pour ces trucs-là.

karaoke scène micro lumièreskaraoke scène micro lumièresSource image: Unsplash

Quand je vais voir une partie de n’importe quel sport de haut niveau, je suis très impressionnée ; c’est fou la force, la puissance, et aussi l’intelligence que certains humains peuvent avoir! Sauf qu’après, on dirait que je me sens mal de ne pas m’être plus donnée au basket et à la natation au secondaire, parce que j’aurais peut-être pu moi aussi être recrutée par le rouge et or et être un exemple d’entraînement, de motivation et de dépassement de soi auprès des autres.

J’aurais voulu être beaucoup de choses : chanteuse, comédienne, actrice, athlète, etc., nomme-les!

Mais récemment, j’ai fait un p’tit exercice. J’ai essayé d’observer ma propre vie à moi plutôt que de reluquer celle des autres. Vous essayerez ça, ça fait un bien fou! J’ai réalisé que je pouvais moi aussi inspirer des gens. Oui, à plus petite envergure, mais tout de même. En créant un petit numéro de danse et de théâtre au camp de jour, j’ai pu peut-être éveiller chez au moins un jeune l’amour de la scène. En étant active et en m’entraînant régulièrement (pas comme un athlète de haut niveau évidemment), je peux être un exemple de motivation pour ma famille et les gens autour de moi. En participant à une comédie musicale amateur, j’ai quand même pu voir les étoiles dans les yeux des spectateurs.

J’pense aussi qu’il faut être fière de p’tites affaires qui peuvent paraître anodines. Ce sont ces p’tites fiertés-là qui nous rendent unique, justement. Par exemple, une de mes plus grandes fiertés du moment est de pouvoir réciter en entièreté « La tribu de Dana » sans me tromper. Quelle est la vôtre?

Au fond, ce que j’essaie de dire, c’est que oui, il y a beaucoup de personnes qui ont des carrières fulgurantes et des vies abracadabrantes. Et ça peut nous faire sentir pas mal ordinaire, et mal, et même jaloux. Mais avec du recul, nos vies sont tellement incroyables!

Pis au pire, faire du karaoké pis rêver un peu, ça n’a jamais fait de mal à personne, non? 😉

Source image de couverture: Pexels
-->
Un article de
Clémence Bouillé's Avatar
Clémence Bouillé

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Que faire: Dépenser ou épargner dans un monde de consommation?