Sport & Santé Style de vie

Dans ma cohorte, 4 sont en dépression due à notre système d’éducation ;

6 sont épuisés et sont allés voir leurs médecins. Diagnostic: congés forcés pour tout le monde.

On se met de la pression, on se rend malade. Mais ce n’est pas grave, tout le monde te dit que t’es capable ;

On nous dit de donner notre 100%, d’être meilleurs et plus performants.

(À lire: Je pense à moi)

Source image : Unsplash 

Dans ma cohorte, 40 sont sur les psychostimulants ; biphantin, concerta, vyvance, adderall, nomme-les on les connaît, pour nous c’est rendu banal ;

« Vous faites juste boire pi faire le party », mais si vous saviez le nombre de soirées qu’on passe à pleurer ;

Tout est calculé, contingenté, à un tel point qu’on nous dit « rendez-vous malades si vous voulez travailler dans le domaine de la santé » ;

Tout le monde en parle, c’est un sujet sérieux, mais si t’es pas en médecine, ils ne lèveront même pas les yeux ;

On se fait dire qu’il n’y a pas de sot-métier, mais pensez un peu au message que vous faites passer en nous disant qu’on est pas assez performant pour être accepté ;

En exigeant des cotes élevées, des places limitées, tout le monde s’assure que le choix se base sur tout sauf la passion et la volonté.

Mais même si t’as de la volonté ou de l’ambition, on te dit non, pas le temps de prendre ça en considération ;

Essaye d’en parler, mais tu vas voir qu’à moins d’être dans la « bonne » faculté ou de porter un sarrau blanc, personne ne va t’accorder plus de cinq minutes de son temps ;

La société va bien, les étudiants aussi. Ils ont tellement pas à chialer, voyons ; des stages rémunérés ! Ils ont tout de payé, c’est ridicule de leur part de se plaindre. C’est vrai, on avait juste à se forcer et à faire des efforts, tout le monde le dit « faut juste travailler plus fort ».

4 sont en dépression à cause de l’éducation, 6 sont en arrêt forcé parce qu’ils se sont épuisés, 40% sont sur les psychostimulants. Tout ça, sur une gang de 70 étudiants.

Nos cerveaux sont malades, mais c’est ok, parce que nos notes comptent plus que notre santé anyway.

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Eva Travaillaud's Avatar
Eva Travaillaud

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Noël : décompte 24 jours avec Instagram