Sport & Santé

Étudiante à ma dernière année de baccalauréat en enseignement de l’éducation physique et à la santé, j’entamerai sous peu mon cheminement professionnel dans les diverses écoles de la belle région du Québec. Ayant moi-même été une étudiante-athlète tout au long de mes années de scolarité, je réalise à quel point ce cheminement a été bénéfique pour moi, et ce, pour toutes les facettes de ma vie, et non pas seulement pour le volet sportif.

(À lire : Trouver un sport qu’on aime)

Le sport, oui, mais pourquoi ?

Tout d’abord, le sport permet la libération d’endorphines qui, elles, sont les hormones principales du sentiment de bien-être. Ce sont les mêmes hormones qui sont libérées lorsque nous mangeons du chocolat, que nous rions et même lorsque nous faisons l’amour! Bref, nous aimons ces hormones. La pratique régulière d’activités physiques permet une libération en continu et, ainsi, un sentiment de bien-être perpétuel. Quoi demander de mieux?

Le sport permet également de se familiariser avec la culture de l’école et de se créer des liens amicaux très forts. (Oui, oui, l’entraînement matinal à 6h00 am crée des liens, je vous le jure!) Peu importe le sport, les liens tissés sont forts, puisque vous partagez des moments importants, des moments marquants de votre passage à cette école. Vous vous rappelez de l’équipe sportive de votre secondaire/cégep/université? Imaginez si c’est vous qui avez porté ces couleurs et qui avez reçu tous les encouragements de votre école lors des compétitions à domicile ? C’est un sentiment de fierté incomparable, je vous le garantis !

Source image : Unsplash

Évidemment, la pratique d’activités sportives permet le maintien d’une bonne santé physique, mais également mentale. Il est prouvé que le sport réduit le stress, la tension, les pensées suicidaires, mais également les nuisances de votre vie. En effet, votre horaire deviendra plus chargé et, ainsi, toute la négativité de votre vie sera la première chose que vous allez tasser lorsque viendra le temps de faire votre nouvel emploi du temps.

De plus, faire du sport permet de renforcer l’estime de soi et de faire valoir ses capacités. Dans un moment aussi déterminant que le secondaire, le sport permet, à ceux qui excellent moins en classe, comme au premier de classe, de se faire valoir dans un autre aspect de sa vie. L’activité sportive permet également la rencontre de personnes qui ne sont pas dans les sphères rapprochées de notre vie (autres classes, autres années, autres concentrations) et, ainsi, créer des nouveaux liens amicaux. Ces nouveaux liens peuvent aider dans toutes les sphères de notre vie (un élève de 5esecondaire qui joue au football avec un élève de 3esecondaire peut aider ce dernier dans ses travaux) mais également à lui permettre de s’affirmer et à se faire confiance.

Enfin, le sport scolaire permet de renforcer les valeurs suivantes : l’entraide, le respect, le dépassement de soi, la discipline et, bien entendu, le plaisir.

Alors, pensez-y lorsque vous recevrez les dépliants des différentes associations sportives, il s’agit peut-être d’un 200$ très bien investi pour le développement futur de votre enfant, et pourquoi pas, de vous-même !

 

Source image de couverture : Unsplash

Un article de
Stéphanie Dalcourt-Malenfant's Avatar
Stéphanie Dalcourt-Malenfant

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Découvrir St-John's, une beauté canadienne, grâce à GMC! (partie 1)