Bébé & Cie Style de vie

Nous avons pris la décision (en couple!) de prendre des couches lavables pour PLUSIEURS raisons…  Budgétaires, écologiques, esthétiques, etc. Toutefois, nous sommes conscients que ce n’est pas une avenue qui convient au mode de vie de tout le monde. Avant de simplement dire « Ark des couches lavables », réfléchis à ça : on lave tellement de choses – du linge avec du vomi, des uniformes de mécaniciens, des tapis sur lesquels nos animaux de compagnies se sont échappés, des serviettes de plage avec du sable, des couvre-lits avec des pipis d’enfants… et j’en passe. Dès qu’on le met dans la laveuse, on l’a déjà oublié.  Alors pourquoi les trucs lavables comme les couches créent autant de peur? J’ai donc décidé de vous expliquer ce que c’est afin que vous en sachiez plus!

Alors qu’est-ce? Comment ça fonctionne? C’est quoi concrètement une couche lavable? À la base, une couche lavable se « lave » – en partie ou entièrement contrairement aux couches jetables, qui se jettent tout simplement. « Dans l’temps », les couches lavables, c’était simplement des linges en coton qu’on attachait sur bébé avec des épingles.

(Source: Wikpédia)

Hé boy! comme ça a changé! Ces modèles-là existent encore, mais ça s’est énormément amélioré! Le nombre de fois que j’ai entendu quelqu’un dire « Wow, ce n’était pas comme ça dans mon temps ». Effectivement, c’est plus simple qu’avant, ça l’absorbe beaucoup plus, donc il y a moins de fuites et il n’y a plus d’épingles à couches! Vive la modernité!

D’ailleurs, la couche moderne est souvent « taille unique » grâce à ses boutons pression ou velcro qui peuvent s’ajuster à la taille et en longueur, mais il existe des modèles qui ont des tailles fixes et même des modèles de taille nouveau-né!

LES TYPES DE COUCHES

On trouve plusieurs modèles qui se résume en quelques grandes catégories: des tout-en-un, tout-en-deux, à poche, couches moulées et couches plates. Après, tu dois comprendre qu’on rajoute souvent des insertions, des feuillets, des sacs de lessives (wetbags), des lingettes, etc.

  • Les couches tout-en-un : des couches avec un extérieur imperméable où tout est attaché sur la couche et le tout va au lavage directement. Il y a rien à ajouter et pas besoin de « monter » et plier tes couches – l’insertion est déjà installée!
  • Les couches tout-en-deux : C’est une couche en deux parties. Un couvre-couche imperméable et une insertion qui s’attache sur la couche. Ce qui est pratique c’est que tu peux simplement laver l’insertion si le couvre-couche n’est pas sale!
  • Les couches à poche : Ce sont mes préférées et celles que j’utilise. Il y a une poche dans la couche où tu ajoutes les insertions selon l’absorption nécessaire. Je trouve ça un brin plus évolutif, mais ça prend un peu plus de travail, car il faut mettre les insertions dans les poches (aka monter la couche).
  • Les couches moulées: C’est une couche qui n’a pas de matière imperméable – il faut donc rajouter un couvre-couche imperméable. Cependant, puisque c’est la couche entière qui est faite de matière absorbante, nul besoin d’une insertion et ça absorbe de partout. Elles sont souvent utilisées la nuit puisqu’elles sont justement plus absorbantes.
  • Il y en existe plusieurs autres également: les langes/couches plates, préplié, hybrides, tout-en-trois, etc.

Une couche à poche et une tout-en-deux

LES ACCESSOIRES

Ensuite, les accessoires. Encore une fois, je vous présente la base!

  • Les insertions: Il y existe une multitude de types d’insertions. Les plus communes sont celles en bambou, en chanvre, en microfibre, en sacs de farine, en coton ou différents types de tissus  qui se plient en trois (trifold). Il existe même des insertions jetables!
  • Les sacs de lessive imperméables (wetbags), dans lesquels on met les couches lorsqu’elles sont souillées. Souvent, on va en avoir des gros à la maison et des plus petits pour les sorties. Tu peux aussi mettre tes couches dans un panier à linge en plastique avec des trous si tu veux! C’est aussi pratique pour mettre le linge en voyage ou les maillots de bain!
  • Les feuillets: On peut mettre des feuillets dans les couches de bébé pour éviter de laver les cacas! (Ce qui est recommandé lorsque bébé commence à manger ou boit de la formule). Il existe des feuillets jetables et des feuillets lavables.
  • Les lingettes: Quitte à utiliser les traditionnels « wipes » qui se jettent tout simplement, on peut utiliser les lingettes lavables. C’est essentiellement des débarbouillettes qu’on mouille.
  • Les crèmes: Attention! Ce n’est pas toutes les crèmes pour fesses de bébé qui sont compatibles avec les lavables. Entre autres, il faut éviter les crèmes avec du zinc et les dérivés de pétrole. Il faut donc s’assurer que celles qu’on prévoit utiliser sont compatibles et n’abîment pas ou n’imperméabilisent pas nos couches

Un sac à lessive grand format et un de transport

LAVAGE DE COUCHES

Ça, c’est la base. Après, il faut laver ça, ces couches-là! Le lavage de couches se fait dans la laveuse. Si tu es vraiment motivé, tu peux le faire à la main, mais je ne le conseille pas! Note importante et intéressante – lorsque bébé est allaité exclusivement, les selles sont hydrosolubles. Ça, ça veut dire que ça se dissout dans l’eau, donc on met tout ça au lavage, merci bonsoir. Cependant, si bébé prend de la formule ou a commencé à manger, il faut éviter de mettre les selles à la laveuse (soit en les jetant, soit en utilisant un feuillet, soit en rinçant les couches, etc).

Laver les couches, il n’y a rien de sorcier et c’est bien moins complexe qu’on le pense. On fait un premier cycle pour rincer les couches à l’eau froide avec un peu de détergent, ensuite on fait un plus long cycle avec beaucoup plus de détergent à l’eau tiède ou chaude pour bien laver. Il faut toujours laver un minimum de 15-20 couches afin d’avoir un bon frottement dans la laveuse. Ensuite, tu peux faire sécher dans la sécheuse, ou à l’air libre (personnellement, j’utilise la sécheuse!).

Pour savoir exactement quelle serait la routine idéale, il faut regarder les boutons de ta laveuse, savoir le type d’eau dans ta ville (si elle est dure ou douce) et identifier quel savon est le plus approprié. Dans mon cas, j’utilise le Nellie’s par souci pour l’environnement. J’ai même un petit aide-mémoire sur ma laveuse avec notre routine! 

Une fois propre, il faut « préparer » les couches. Tu peux aussi juste laisser une pile dans la chambre de bébé, mais si elles sont toutes prêtes à être utilisées, c’est pas mal plus plaisant. Ça prend 10-15 minutes et c’est une belle excuse pour s’installer devant la télévision ou avec un café. Ça consiste à installer la bonne insertion dans la couche selon la marque et le type, et les ranger dans le meuble. Facile, non?

Des exemples d’insertions – microfibre, bambou, trifold

ET LA NUIT?

La nuit, nous utilisons aussi des couches lavables! Oui, oui! Il faut simplement s’assurer d’avoir assez d’absorption, puisque bébé va passer beaucoup plus de temps dans sa couche de nuit. Quelques fois on a utilisé des couches jetables, et ça débordait. Mais pas en lavables! 

COMBIEN?!?!

Le nombre de couches dont tu as besoin va dépendre de plusieurs choses – combien de lavages veux-tu faire par semaine, quel âge a ton bébé, etc. Un bébé nouveau-né va passer 8 à 12 couches par jour, ensuite ça va progressivement diminuer à 6 – 8 vers 3 mois et 4 – 6 vers 6 mois. Le calcul se fait donc « par jour » – si tu veux faire du lavage aux 3-4 jours, pense à acheter une trentaine de couches, minimum.

Par la suite, il faut penser à la provenance de vos couches. Une couche faite au Québec par une confectionneuse québécoise peut coûter entre 25 et 40$ par couche. Une couche conçue au Québec, mais fabriquée en Chine peut coûter entre 10 et 20$ par couche. Une couche conçue et fabriquée en Chine peut coûter entre 3 et 12$ par couche. La qualité vient souvent en ligne de compte ici, et la recommandation générale est d’essayer plusieurs marques de couches afin de voir laquelle fonctionne le mieux avec la physionomie de votre bébé!

COMMENT COMMENCER?

C’est beaucoup d’information, tout ça! Alors voici un bon « kit » de base selon moi:

  • 25-35 couches
  • 2 gros wetbags
  • 2 wetbags de transports
  • Un paquet de lingettes jetables pour le transport
  • Une vingtaine de débarbouillettes pour laver les fesses à la maison
  • Une crème compatible en deux exemplaires (une pour la maison, une pour le sac à couches)
  • Un sac à couches assez grand, qui va sur le dos – ou simplement un sac à dos
  • Un savon en poudre pour laver efficacement

Un petit kit de couche lavable

 

RESTEZ FLEXIBLES!

Quand on a décidé de prendre ce virage, notre entourage est resté ouvert tout en nous cautionnant que c’est possible qu’on se tanne et qu’on abandonne. On leur a répondu qu’on restait flexible et qu’on utiliserait des couches jetables à certains moments; comme la période « nouveau-né » ou même en visite.  À la naissance de bébé dragon, on a essayé les quelques couches lavables en format nouveau-né afin de voir comment ça se passait avant de se lancer dans la grande aventure. À notre grande surprise, on a tellement aimé ça, qu’on a commandé un lot de couches pour nouveau-né. C’est un investissement pour un prochain enfant et on peut même offrir le lot à des amis si jamais ils veulent essayer. Pour mon copain, le simple mouvement d’aller jeter la couche à la poubelle le tannait vraiment beaucoup. Ça l’a convaincue d’investir plus d’argent et de temps. C’est aussi ça, être parents – se donner la flexibilité de changer d’idée à tout moment. Et à notre grand bonheur, notre entourage apprécie les belles petites couches que notre bébé dragon porte en visite.

PLUS D’INFO?

Je pourrais vous en parler pendant des heures et des heures avec tout ce que j’ai appris. 

D’ailleurs, il existe plusieurs forums, sites web, vidéos YouTube remplis de conseils pour vous soutenir dans l’aventure. Pour moi, le plus utile c’est le site Fluff Love University  et le groupe Facebook Accros aux couches lavables. Un des trucs que je trouve plaisant de tout ça, c’est de découvrir que des amis parents ont aussi fait le grand saut. C’est vraiment plus commun qu’on le pense et ça te permet de jaser des détails avec quelqu’un que tu connais! Oui, des mentors de couches lavables, ça existe!

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires!!

-->
Un article de
Marie-Jules Morris Bourgouin's Avatar
Marie-Jules Morris Bourgouin

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Une moitié de femme