Faits Vécus

L’actualité génère un lot de questionnements et de peurs. Certaines sont rationnelles et d’autres plutôt émotives. Toi, tu fais partie du lot émotif. Un peu comme dans la chanson de JP saxe et de Julia Michaels: If the world was ending, toi, tu ferais quoi?

Quand tu regardes LCN et que tu vois le métro vide, penses-tu à nos balades où tu me tenais la main pour pas que je tombe? Quand tu vois le Vieux-Port désert, repenses-tu à notre dernière soirée de décembre? Quand tu réalises que la grande roue de Montréal ferme, penses-tu un peu à moi? Quand les restaurateurs inquiets parlent à la télévision, penses-tu à tous nos dîners en tête-à-tête? Quand l’Impact suspend sa saison, repenses-tu au meilleur match de ta vie à mes côtés? Quand tu vois le nombre de victimes augmenter sans cesse, regrettes-tu de ne pas avoir accepter de vivre ta vie à 100% à mes côtés?

couple de dos robe fleurie et manteau de jeansSource image: Unsplash

Les gens sont en quarantaine et j’aurais aimé avoir la chance de faire la mienne avec toi. Tu m’as appris à découvrir les bonheurs gratuits. La simplicité de cuisiner des pizzas chèvre et poire, de lire un bon livre sous une doudou, d’apprécier le calme rassurant. J’ai toujours eu besoin de m’étourdir pour me sentir vivante. Avec toi, j’ai connu le moment présent. J’ai connu l’intensité du regard et la beauté dans les paroles d’une chanson. Aujourd’hui, quand je dois occuper librement mes journées de quarantaine, je te remercie pour ces apprentissages. C’est un peu comme si tu étais avec moi.

herbes devant soleil couchantSource image: Unsplash

Ta réalité t’as guidée loin de moi, mais je ne cesse quand même pas de me poser la question que tu m’as si souvent adressée: qu’est-ce qu’on attend pour être heureux? Ne me dis pas la fin du monde, car si c’est ça que tu attends depuis décembre 2018, cours vers moi immédiatement.

Par cette période d’incertitudes et de déséquilibres, je me permets de penser à toi. J’espère avoir la chance de te revoir bientôt près de moi, sans masque et sans devoir garder mes distances de toi.

Je t’aime.

Keep it up, le printemps arrive et le bon temps aussi.
Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

Le bonheur, c'est une grande fresque de toutes petites choses