J’ai été agréablement surprise hier lors de mon écoute d’Occupation Double et j’espère bien que vous aussi. Bon, je ne dis pas que ça m’a fait plaisir de voir pleurer Yan ni de voir partir Maude et Jonathan. Détrompez-vous. MAIS j’ai senti beaucoup plus d’humanité dans cette émission que dans tout le reste de la saison où l’on était trop souvent témoins de comportements malsains entre les participants. Est-ce vraiment nécessaire? Il faut dire qu’on a pu voir sur les réseaux sociaux des vagues de compassion. Donc, le Québec réagit et est davantage dans une position de dénonciation ce qui est plutôt positif. Mais, est-ce vraiment l’exemple à donner sur nos écrans? Humm…

(À lire: Occupation Double, amour, larmes et manigances)

La ligne, elle est où?

Hier, j’ai aimé ce que j’ai vu et entendu contrairement aux dernières  émissions qui nous ont laissés sur une note plutôt amère. Malgré le fait qu’Occupation Double soit une télé-réalité, il ne faut pas oublier que la production a tout de même une part de responsabilité dans ce qu’elle décide de montrer à l’écran. Les dernières semaines, nous étions témoins de scènes qui pouvaient être divertissantes et qui allaient assurément attirer des cotes d’écoute, mais bon. C’est bien beau les cotes d’écoute, mais il ne faut pas oublier que ce sont de vraies personnes qui participent à cette émission et que ces personnes ont nécessairement des sentiments. Elle est où la ligne?

Personnellement, je me suis sentie mal à l’aise quand deux filles parlaient ensemble en dessous d’une couverture ( retour au secondaire) en face de Jessica juste pour qu’elle n’entende pas ce qu’elles disaient. Ce n’est pas un peu de l’intimidation ça? Jessica ne pouvait que constater son exclusion et il n’y a rien de plus souffrant pour quelqu’un de se le faire pousser en pleine face. Ça ne prend pas la tête à Papineau pour sentir ce genre de choses…

Et plus, il y a nous les spectateurs qui regardons ça avec du pop corn. Je ne veux surtout pas encourager ce genre de comportement et je me sentais un peu comme une complice qui regarde et ne parle pas. Belle position. Bref, ce genre de scène, je pense que ça n’a juste pas sa place et que ça dépasse de loin la ligne du divertissement.

C’est mieux, OD

Hier, OD est venu toucher mes cordes sensibles, mais de façon positive cette fois. MERCI. Bon, il est certain que de voir Yan dans cet état de tristesse par rapport aux doutes de Julianne n’est rien de vraiment plaisant. Par contre, mon cher Yan, il n’y a aucune honte à se faire « Ditch » devant tout le Québec comme tu dis si bien. Pourquoi? Parce que tu as su justement montrer qu’un homme peut importe son allure, c’est sensible. Et que parfois, pleurer, c’est juste sain. Et surtout avec ta réaction, je pense que tu as gagné le respect de bien des gens. Au lieu de juste «domper ça là » et de partir, tu as préféré mettre les choses au clair et COMMUNIQUER. Ce que malheureusement bien des gens oublient de faire aujourd’hui.

Jonathan et Maude; la simplicité

Ces deux-là. On les aime, hein. Durant leur voyage, il n’y avait peut-être pas de croustillant amoureux, mais il y avait du plaisir et du bonheur dans leurs yeux et c’est tout aussi plaisant à regarder. Moments cocasses avec deux personnes qui ne font qu’apprécier la chance d’être en voyage; qu’est-ce que tu veux plus? Merci vous autres là.

Élimination empruntée d’intelligence

J’ai juste senti que c’était deux gars qui se parlaient en bons chums et qui ne jouaient justement pas de game. Ni Jonathan ni Yan n’a essayé de convaincre soit l’un ou l’autre. Ils ont juste dit ce qui en était. Toi ton couple c’est ça et moi mon couple c’est ça; on va faire ça. Merci pour cette élimination qui mettait de l’avant votre franchise et surtout d’avoir pris la parole de façon humaine. 

Pour ma part, des moments télévisuels comme ça,  je trouve ça beaucoup plus payant que bien d’autres scènes qui laissent à désirer côté intelligence émotionnelle. Je suis certaine que le Québec aussi…

Le départ de Jonathan et de Maude fait beaucoup parler en ce moment. Bon, pour ma part, je trouve qu’ils ont eu un très beau parcours et qu’ils ont pu profiter de leur expérience en restant eux-mêmes. Chapeau pour ça. Maintenant, OD, c’est un jeu de séduction pour trouver l’amour. Voilà tout.

Vous en pensez quoi vous?

Source image de couverture: Od_officiel

 

 

 

 

-->
Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Famille Dg: La vue en cadeau OU la journée où mes parents ont joué aux mannequins