Style de vie

Breaking news: Netflix annonce l’annulation de la saison 4 de l’émission One day at a Time.

Je vous avoue, j’ai versé quelques larmes. Cette émission m’a suivie dans mes hauts et mes bas et savoir que d’autres comme moi n’y auront plus accès et se sentiront sous-représentés me brise le coeur.

One Day at a Time, c’est bien plus qu’un re-make de la première version diffusée en 1975: cette émission raconte l’histoire au quotidien de la famille Alvarez d’origine cubaine-américaine.

one day at a timeSource image: Netflix – out.com

Penelope « Lupita » est mère mono-parentale de deux enfants, infirmière et ex-militaire. Depuis son divorce avec le père des enfants, sa mère Lydia habite chez elle pour l’aider à survivre au quotidien et à s’occuper des enfants. Ses enfants Alex et Elena Alvarez sont tous les deux adolescents. Alex Alvarez est le parfait jeune homme qui prend soin de ses cheveux et de son style, qui a un trop grand groupe d’amis et qui tente de se faire une blonde. Elena Alvarez, c’est une jeune femme de 16 ans qui tente de sensibiliser sa famille à des causes qui lui tiennent à coeur comme l’identité de genre, la sexualité et le consentement. Elena, c’est la mini-moi, le personnage avec lequel je me suis le plus rattaché. Chapeau aux acteurs qui rendent l’histoire chaleureuse et accueillante pour les spectateurs.

La société américaine

Sans en faire la mention, One Day at a Time capture de façon brillante les effets de Trump sur l’Amérique et la communauté latine. La famille Alvarez écope avec la réalité politique des États-Unis. C’est un mélange parfait entre le réalisme et la fiction. À chaque épisode, les personnages subissent et/ou perçoivent des situations qui en découlent, tant dans le milieu du travail qu’à l’école ou dans la rue.

one day at a timeSource image: Netflix – variety.com

Voici donc quelques moments qui font de cette émission un incontournable et pour lesquels One day at a Time mérite d’être sauvée par une autre chaîne télévisée (attention, la liste suivante contient des divulgâcheurs!) :

  1. Elena trouve le courage de sortir du placard devant sa mère.
  2. Lydia, femme très religieuse, en vient à accepter la sexualité d’Elena.
  3. Dans un épisode, Lydia a peur de passer le test de citoyenneté et de devenir américaine dû à la perception des immigrants aux États-Unis et à sa peur d’oublier Cuba.
  4. Alex se relève lorsqu’il se fait insulter et lorsqu’on lui dit de retourner dans son pays avant que le mur soit construit (Build a wall)
  5. Penelope, durant un moment difficile et critique de sa vie, s’enregistre un message audio et se l’envoie pour tenter de contrer sa dépression.
  6. Penelope assoit ses enfants pour discuter d’anxiété et de dépression après avoir eu de multiples crises de panique.
  7. Schneider, le voisin et le propriétaire de l’immeuble où vit Penelope, apprend comment devenir un allié pour Syd (la blonde d’Elena) et Elena.
  8. Elena affronte son père avec un discours poignant (après avoir refusé son homosexualité).
  9. Quand la famille Alvarez se réunit autour d’Elena pour danser durant sa quinceañera puisque son père a refusé la danse père-fille.
  10. Quand Penelope a discuté de sexualité consensuelle avec Alex après qu’il ait publié une photo inappropriée sur Instagram.
  11. L’épisode où Elena donne à Syd une carte en forme de coeur non-binaire pour la Saint-Valentin pour lui représenter son amour.
  12. Lorsque Pillar (la cousine d’Elena) lui dévoile son homosexualité et lui fait comprendre à quel point c’est important d’être confiante et d’oublier ce que les autres pensent de nous.

One day at a Time donne donc une voix à la communauté LGBT ainsi qu’à la communauté latine qui se sent et est opprimée depuis l’arrivée de Trump au pouvoir en 2016. L’émission aborde non seulement les questions d’immigration, de santé mentale, de dépression, de coming-out, mais de plein d’autres sujets importants aussi.

C’est une des premières émissions diffusées sur Netflix à parler de dépression pendant un épisode complet.

Malgré que One day at a Time ai été refusé pour une quatrième saison, l’émission peut être récupérée par une autre chaîne.

Il suffit d’aller écouter les saisons sur Netflix, d’utiliser le mot-clic #SaveODAAT et peut-être qu’un miracle surviendra.

Je vous laisse sur ces mots et je vais me poser devant ma télévision pour regarder à nouveau l’émission.

#SAVEODAAT

 

 

 

-->
Un article de
Daisy Kawass's Avatar
Daisy Kawass

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Que se passe-t-il quand le féminin l’emporte ?