Mode & Beauté Sport & Santé

Plusieurs le savent déjà, mais pour ceux qui n’étaient pas certains et qui n’osaient pas poser la question: oui j’ai eu recours à la chirurgie esthétique. Il y a maintenant presque quatre ans, au lendemain de ma victoire au marathon de Boston, je passais sous le bistouri afin d’avoir une augmentation mammaire. J’ai longuement réfléchi, à vrai dire j’y pensais depuis que j’étais adolescente, et je me suis posé plusieurs questions. Tu as beau être certaine de ton choix, il y a toujours un doute qui sème une remise en question le jour J.

Pour faire un petit résumé de mon parcours, je suis allée rendre visite à trois chirurgiens, dans trois cliniques différentes, afin de poser mes questions pour connaître les options qui s’offraient à moi, question de comparer les méthodes et les prix. Je me suis vite rendue compte qu’il y a des chirurgiens spécialisés dans les ÉNORMES seins et des chirurgiens spécialisés pour de moyennes ou petites tailles de poitrine. De mon côté, je voulais passer d’un bonnet B à un bonnet D, ce qui ne consiste pas à des implants de gros volume. Il y a grosso modo trois rencontres: une première pour s’informer et rencontrer le chirurgien, une seconde pré-opératoire, afin de choisir la dimension des implants et une dernière optionnelle, une ou deux journées avant l’opération, afin de discuter des arrangements financiers, de la prise des photos et des questions qui ont pu ressurgir lors de cauchemars avant la date fatidique.

Implants, poitrine, seins, augmentationSource image: Pexels

Voici une liste des questions à se poser avant de passer à l’acte :

1. Pour quelles raisons est-ce que je veux subir cette chirurgie?

2. Quelle taille est-ce que je souhaite au final? Tu peux essayer différentes grosseurs de poches lors de ta deuxième rencontre, apporte avec toi un gilet décolleté, un tricot, bref différentes tenues avec lesquelles tu veux voir ce que le résultat final donnera. (Quelques cliniques offrent même des visualisation 3D sur ordinateur).

3. Quelles sont les différences entre les implants à l’eau saline et les implants au gel? (Selon ton type de morphologie, est-ce qu’une chirurgie est à privilégier?)

4. Est-ce que je veux des enfants? Prévois-je allaiter? (Il y a des différences entre les implants sous le pectoraux et sur le pectoraux, informe-toi)

5. La quatrième question mène à la cinquième, quel est le positionnement souhaité des implants : derrière la glande mammaire ou derrière le muscle pectoral? (Bien connaître les avantages et les inconvénients de chacun).

6. Quel type de chirurgie est-ce que je suis prête à subir: sous le seins, sous l’aisselle? Encore une fois, bien connaître les avantages et les inconvénients de chacune et si le chirurgien est à l’aise de pratiquer la technique que tu souhaites.

7. Prévois-je perdre du poids ou prendre du poids dans les prochaines années, car le résultat final risque de changer… Attends d’avoir atteint tes objectifs avant de passer sous le bistouri.

8. Quels sont les risques ? Lorsqu’il est question d’une anesthésie générale, il y a toujours des risques.

9. Est-ce que c’est le bon chirurgien en face de moi et est-ce qu’il répond à mes critiques, à mes valeurs, est-ce qu’il a ma confiance? S’il y a une hésitation, va consulter ailleurs.

10. Quels sont les effets postopératoires et les effets secondaires possibles (afin d’éviter de paniquer une fois rendue chez toi)?

Source image: Pexels 

Prendre note que le résultat n’est final qu’environ un an suite à la chirurgie. Il y a beaucoup d’inflammation, d’adhérence, et l’implant prends environ 10 à 12 mois avant de s’assouplir et de prendre une forme naturelle. Alors évite de pleurer devant le miroir trop vite (comme je l’ai fait à plusieurs reprises) :) !

-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ce que j’aime plus acheter que du linge…