Faits Vécus Style de vie

Ah la Saint-Valentin, cette fête de l’amour! J’ai eu envie de parler de la pression que l’on se met pour cette célébration. Ce n’est que ma toute petite opinion sur le sujet : vous avez le droit à la vôtre.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je n’ai jamais ressenti de pression face à cette fête. J’ai toujours eu la vision que cette fête était celle de l’amour tout court : l’amour de notre famille, de nos amis, de nos collègue et l’amour de soi! Toutefois, je savais tout de même que lorsque j’aurais un amoureux, ma perception changerait un peu. Elle changerait dans le sens où je soulignerais cette fête avec une attention un peu plus particulière.

Par contre, lorsque j’étais jeune, je ne peux vous cacher que je rêvais de recevoir des roses de mon prince charmant et une déclaration d’amour lorsqu’il descendait de son cheval blanc. À mon humble avis, j’ai toujours été quelqu’un de romantique et de très attentionnée. J’aime beaucoup plus donner que recevoir.  Année après année, j’espérais que mon souhait de prince charmant et de cheval blanc s’exauce. Malheureusement, ça ne s’est pas produit. Par contre, je n’étais pas triste pour autant! J’en profitais pour souligner l’amour inconditionnel que je portais à mes proches et ce, même si ce n’était pas à la journée de la Saint-Valentin. Une simple carte avec un mot doux ou simplement un coup de téléphone pour leur dire que je les aime était suffisant.

Au-delà de cette fête qui est devenue un peu, à contrecœur, commerciale, je crois fermement qu’il s’agit d’une fête où il est correct de se permettre de petites extravagances. Même si celles du quotidien sont mes préférées, je crois qu’il faut arrêter de se sentir mal des choix que nous effectuons à l’égard de cette fête. Nous avons le droit de souligner cette fête comme nous l’entendons.

couple qui écoute l'ordinateur dans un litSource image: Unsplash

Il y a quelques temps, j’ai surpris une conversation entre trois filles. Je n’écoute pas aux portes, mais ça été plus fort que moi. Le sujet de la conversation était le suivant: avez-vous acheté un cadeau à votre amoureux? L’une d’elle répond: « je lui ai commandé des boxers personnalisés ». L’autre répond: « c’est toujours mon amoureux qui me surprend à la Saint-Valentin! Il choisit le restaurant et m’accueille toujours avec des roses! » C’est la troisième qui a retenu le plus mon attention: « j’ai décidé de surprendre le mien! On s’offre un moment de détente dans un hôtel ». J’ai été surprise de la réaction des deux autres filles: « ah mon dieu! C’est tellement cher pour rien, c’est tellement d’argent! Tu es sûre de ce que tu fais ? Va à ce resto-là, c’est vraiment moins cher! » Du coin de l’œil, j’ai regardé la fille et j’ai vu un éclair de tristesse passer dans ses yeux. Elle a tenté de justifier son choix, en vain. Cela creusait un fossé entre son intention première: s’offrir un moment de qualité avec une personne qu’elle aime.

couple qui sourit dans un litSource image: Pexels

Je crois que cet exemple démontre à quel point sa manière de célébrer la Saint-Valentin est personnelle à chacun d’entre nous. Il ne faut pas se culpabiliser par rapport à cette fête. Ce que je retiens de cette réflexion est qu’il faut laisser vivre. Je crois que c’est l’intention derrière le geste qui est important: pourquoi je fais ceci ou cela?  Pour quelles raisons? etc. Chaque situation est différente. Si vous préférez regarder des films toute la soirée en pyjama ou si vous préférez vous offrir un moment de détente dans un hôtel, c’est bien à vous!

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Laurie Guay's Avatar
Laurie Guay

Laurie, c’est la petite fille de la campagne. Pour elle, rien ne vaut plus qu’un bon repas entourée des gens qu’elle chérit. Le plus souvent,...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Voir le positif quand on est atteint d'anxiété