Faits Vécus

On sait tous que le travail de nuit est réputé pour avoir de mauvais effets sur le corps humain. Le manque de sommeil est souvent en cause, mais une bonne gestion de celui-ci permet de rester en santé. Cependant, avec une famille ça devient un tout autre défi. Est-ce possible de travailler de nuit tout en profitant des moments en famille? Je vous confirme que oui! Cela fait deux ans que je suis devenu un travailleur de nuit et je profite autant sinon plus de ma famille.

enfants, joie

Dès que cette nouvelle réalité est arrivée dans ma vie, j’ai commencé à chercher comment survivre. Je dis bien survivre puisqu’avant, à mon avis, travailler sur ce quart voulait dire de perdre tout moment en famille. Chaque minute passée avec eux est alors devenue encore plus importante. Ce n’est pas du premier coup que j’ai réussi à adapter ma vie au travail de nuit. Toutefois, avec le temps j’ai appris à apprécier la vie de nuit presque plus que celle de jour. Il m’a fallu comprendre un principe fondamental pour vivre avec cette réalité. C’est que justement…Je suis un travailleur DE NUIT.

Il a été impératif de mettre au clair le principe du travail de nuit autant avec moi-même qu’avec ma famille. Ce que je veux dire par là, c’est que ce n’est pas parce que je suis à la maison dans le jour que je suis toujours disponible! Pas question de tout programmer dans la journée juste parce que papa est à la maison. Oui, je suis toujours de service en cas d’urgence, mais je ne suis pas l’unique solution puisque de 8h à 16h c’est mon temps de sommeil. Imaginez deux secondes, qu’en pleine nuit vous devez couper votre sommeil pour aller à l’épicerie. Ce n’est pas logique et c’est pareil pour ceux qui vivent de nuit. Un principe très simple et facile à appliquer.

dormir, jour

Ensuite, tout devient extraordinaire. J’ai un sommeil réparateur de 7-8 heures tous les jours. Je passe au moins 1-2 heures seul avec mes trois petits amours pour jouer, parler, faire les devoirs, etc. Une fois ma femme revenue du travail, nous pouvons profiter de 2 heures en famille avant que les enfants doivent se rendre au lit. Par la suite, nous avons le privilège de passer 1-2 heures ensemble, en amoureux. J’ai même au moins une heure de temps pour moi tranquille ou pour m’entrainer. Alors quoi demander de plus! Ma femme dirait : « que tu dormes avec moi! » Effectivement, mais on ne peut pas tout avoir et une fois le week-end arrivé, mes nuits collé auprès d’elle sont d’autant plus agréables.

Tous les autres problèmes reliés à ce quart deviennent faciles à gérer une fois qu’on a compris que l’on est un travailleur de nuit. Si vous voulez des conseils, n’hésitez pas à me le demander, je commence à connaitre tous les trucs.

 

Source de l’image de couverture: Unsplash

-->
Un article de
Christian Roberge's Avatar
Christian Roberge

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Planifier l’itinéraire « presque » parfait