Style de vie

Ce temps de confinement nous force à nous connaître davantage. On apprend à se poser les bonnes questions. À creuser dans certaines habitudes ou comportements que nous avions. On se rend compte que nos modes de vie sont rendus presque préjudiciables, qu’on avait peut-être mis de côté certaines valeurs derrière nos ambitions convoitées. On redéfinit donc nos valeurs, nos besoins réels. On réalise qu’on ne mettait pas forcément les bonnes priorités aux bons endroits.

Ce confinement nous ramène donc à l’essentiel. En étant davantage en introspection, nous réalisons que certains schèmes de pensées innés, qui habituellement évoluent en fonction de notre environnement et de nos actions, étaient mal fondés. Parfois, une restructuration cognitive est nécessaire afin de se positionner par rapport à notre dialogue intérieur et pour connaître les raisons du mal positionnement de ce schème de pensée.

psychologie vision tête voir miroirSource image: Unsplash

En gros, les schèmes génèrent, à la fois, émotions, cognitions et comportements. La personne pour qui un ou plusieurs schémas représentent un problème n’en a souvent pas conscience, parce qu’avec le temps on développe des pensées de façon automatique, qui n’ont pas nécessairement lieu d’être.

Voici les schémas selon Jeffrey Young:

        Abandon / instabilité

        Méfiance / abus

        Manque affectif

        Imperfection / honte

        Isolement / aliénation

        Dépendance / incompétence

        Peur des évènements inévitables / incontrôlables

        Surprotection / personnalité atrophiée

        Échec

        Droits personnels/ dominance

        Manque de contrôle de soi/ discipline personnelle

        Assujettissement

        Abnégation

        Besoin d’approbation

        Peur d’évènements évitables / négativité

        Surcontrôle

        Idéaux exigeants

        Punition

Sachez que ces schèmes de pensée sont acquis dès l’enfance, puis qu’il est possible de les changer. Il suffit seulement d’apprendre à se connaître et à travailler davantage sur soi afin de devenir la meilleure version de soi-même.

Où je veux en venir, c’est qu’en étant confiné, en étant face à soi-même, c’est là qu’on réalise ce qui est vraiment important pour nous et aussi sur quelles choses nous pouvons travailler pour devenir la meilleure version de soi-même. 

Je vous explique mon cheminement. Depuis, l’âge de douze ans, le conditionnement physique fait partie de ma routine, de mon mode de vie. Je savais que cela occupait une place importante, mais je ne savais pas jusqu’à quel point. C’est là que j’ai constaté que l’entraînement physique m’a changé beaucoup, m’a aidé, mais surtout sauvé de nombreuses dépressions. Grâce au sport, j’ai pu donner un véritable sens à ma vie. Ça m’a permis de prendre un tournant radical et d’évoluer en tant que personne. Cela fait travailler le sens des responsabilités, la patience, les limites individuelles, le dévouement, la constance, l’autonomie et surtout la force de la détermination, la force du mental.

Le sport est une façon de m’épanouir, en tant qu’individu. Ça fait partie de ma quête de l’équilibre, autant au niveau émotionnel, physique et psychologique. C’est une façon de m’accomplir, de me développer, et d’apprendre. Cela nous apprend à sortir de notre zone de confort et de repousser ses limites, jour après jour. S’entraîner pour avoir du plaisir, mais aussi pour lutter contre l’ennui. Surtout, pour se sentir vivant, pour donner un sens à sa vie. 

sport étirement bien-être ombreSource image: Unsplash

Faites ce qui est important pour vous, peu importe les raisons, pourquoi vous voulez le faire. Soyez authentique.

«En décidant de devenir fort.e, vous embarquez pour un voyage extraordinaire qui vous transformera à tout jamais».

Votre vie, c’est votre force. C’est la chose que vous pouvez le plus contrôler, même en ce temps de confinement, parce que cet évènement nous apprend à apprécier davantage ce que nous avons; nos relations, nos habitudes, notre travail, mais aussi notre corps.  En apprenant à bien manger et à faire de l’exercice, on apprend à se sentir mieux. Un processus dans l’acceptation de soi et dans l’amélioration de la confiance en soi. Plus vous êtes confiantes, plus vous êtes fortes.

Aimez-vous plus, aimez-vous mieux!

«When writing the story of your life, don’t let anybody else hold the pen». –  Karley Davidson.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Shanie Bourbeau's Avatar
Shanie Bourbeau

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

L'art de s'accepter soi-même