Faits Vécus

Et si, je ne t’avais pas dit que je voulais en finir toute suite. Et si, moi j’avais voulu que tu restes. Et si, je regrettais énormément de t’avoir laissé tomber. Et si, je t’avais dit clairement ce qui me tracassait depuis un bon moment. Et si, on avait pu arranger nos problèmes avec un peu plus de communication. Et si, je ne t’avais rien dit et que tu avais pu prendre mes paroles non dites pour quelque chose que je ne pensais même pas. Et si, je me sentais mieux en te dévoilant mes émotions mais que tu ne les comprenais peut-être pas toujours.

À lire aussi : Les relations amoureuses en 2018

et siSource image : Unsplash.com

Et si, tu n’étais simplement plus dans ma vie, à cause de mes fautes commises. Et si, je te disais que j’ai envie de partir loin, pour longtemps parce que en ce moment je me sens perdue et beaucoup trop triste pour rester ici en sachant que tu n’es pas loin. Et si, je voulais vivre ma peine auprès de toi, puisque je ne me sens pas encore prête à te laisser partir. Et si, je pouvais te donner une dernière caresse et un dernier baiser, pour me sentir mieux et comblée. Et si, j’avais encore envie de toi, pour toujours et ce, tous les jours. Et si, je pouvais t’ouvrir mon coeur encore une fois, parce que je suis incapable de passer à autre chose et que j’ai encore tellement d’amour à t’offrir.

Et si, nous pouvions mettre nos sentiments de côté pour un soir et nous refaire un souper, avec simplement nos sourires et nos yeux dans nos yeux comme nous le faisions si bien. Et si, j’avais l’opportunité de t’avouer mes erreurs et mes remords, m’excuser sincèrement en personne, pour que tu puisses comprendre ce qui m’a menée à penser des choses complètement ridicules. Et si, pour une fois tu pouvais voir mes émotions et mon amour pour toi. Et si, tu pouvais voir ce qui ce passe dans ma tête, et jusqu’à l’intérieur de mon âme. Et si, je te disais que tout est de ma faute et que maintenant je m’en rends compte.

Malgré le fait que je ne crois pas que tous ces « si » font ou auraient pu faire une différence, les questions à mes pourquoi tournent et tournent sans cesse dans ma tête. À tous les soirs, à tous les matins et à tous les jours trop sombres. Mais je sais que mes « et si » ne seront dorénavant que des questions avec des réponses inexistantes. Je sais que j’aurais beau remuer ma tête tout entière, je n’aurais plus jamais d’affection de ta part. Je sais que je ne le mérite plus. Je sais qu’avec les énormes erreurs que j’ai pu te causer, je n’ai plus ma place auprès de toi. Je me suis excusée plusieurs fois pour mes fautes, avec mes soi disant émotions trop intenses alors que j’aurais dû m’excuser bien avant pour mes agissements épouvantables envers toi. Trop souvent j’ai remis la faute sur toi, espérant me faire croire que la source du problème était dans ta tête alors que c’était moi le problème.

C’est moi qui n’a pas compris en temps et lieu tes ressentiments profonds. Je me suis fermée les yeux ne pensant qu’à moi. Malgré mes efforts, et la dernière fois où tu as bien voulu me pardonner, je n’ai pas fait le poids contre mes démons. Et s’il n’était pas trop tard pour se rattraper. Et s’il n’était pas trop tard pour te faire mes excuses en face. Même si je comprends mes torts et que je dois dorénavant vivre avec, mon deuil vas être long et pénible, puisque je continuerai à me poser des questions qui non plus lieu d’être. Tu es parti, et tu trouveras probablement le bonheur ailleurs et ce bonheur sera complètement mérité pour toi. Et si, un jour on se croise par hasard, sache que je te regarderai avec encore autant d’amour. Cet amour sera, pour ma part, malheureusement éternel.

 

Source image de couverture : Unsplash.com

-->
Un article de
Marie-Ève Doré's Avatar
Marie-Ève Doré

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les meilleurs jeux à jouer entre amis pour le temps des fêtes