Faits Vécus Style de vie

J’ai 31 ans. J’habite avec mon chum depuis environ six mois. Jamais je n’avais habité en couple avant. J’ai eu des colocations, mais jamais je ne m’étais rendue à l’étape cruciale de déménager avec l’être aimé. Ça s’est fait assez naturellement, il a déménagé chez moi dans mon petit condo. Le contexte de télétravail et le manque criant de 2e chambre créent beaucoup de défis de mon côté (lui doit se rendre sur place pour le travail, heureusement parce qu’à deux en télétravail, ce serait vraiment difficile à gérer). Voici donc quelques-unes de mes réalisations depuis le grand move!

1. Faire de la place à une autre personne, ça prend beaucoup de lâcher-prise

C’est sûr que ce serait différent si mon chum et moi, on avait trouvé un nouvel endroit où vivre ensemble. Là, il est venu s’installer chez moi, dans mon condo, que j’avais tout décoré à mon goût et où j’habitais totalement seule depuis trois ans. Ça se passe super bien, rassurez-vous, mais il faut apprendre à lâcher prise et accueillir les idées de l’autre personne pour faire en sorte qu’elle se sente chez elle aussi. Ça peut impliquer de peindre à nouveau un mur rose d’une autre couleur, de changer des gravures, de bouger des meubles ou d’en acheter des nouveaux et d’interchanger des pièces (oui, on a tout fait ça!).

Adieu millenial pink, salut vert sauge! PS : la photo ne rend pas justice à la beauté de mon vert.


Samedi montage de meubles IKEA

 

2. Choisir de la déco à deux, ça prend beaucoup de temps et de discussions

On a passé un après-midi complet à magasiner des affiches et on a réalisé qu’on n’avait pas les mêmes goûts du tout. Finalement, on en a trouvé deux sur lesquelles on s’est mis d’accord et je suis super contente du résultat. Par contre, il a fallu que j’explique pourquoi je ne voulais pas mettre des posters de joueurs de basket célèbres avec des citations inspirationnelles sur mes murs (oui, oui). Vice-versa, je ne suis fait refuser plusieurs de mes idées aussi. La conversation doit être à double sens et on finit par s’entendre!

3. Combiner deux garde-robes en une, ça prend beaucoup d’ingéniosité

Un petit condo, deux personnes avec beaucoup de linge et de cossins. Vous voyez le genre? Heureusement, j’ai un garage. J’ai donc investi dans des bacs pour entreposer mon linge d’été durant l’hiver et mon linge d’hiver durant l’été. J’ai apporté des morceaux que j’aime encore au chalet. J’ai acheté des bacs plus petits pour mieux classer la garde-robe. On a acheté un meuble télé avec des tiroirs, une plus grande commode mid-century et des tables de chevet assorties qui ont des tiroirs aussi, pour que l’homme ait plus d’espace pour ses vêtements. Comme je vous dis, beaucoup d’ingéniosité et d’organisation, mais on finit toujours par trouver des solutions pour que ça marche!

4. Apprendre à connaître les tocs de l’autre, ça prend beaucoup d’ouverture

Après quelques mois de cohabitation, je réalise que mon chum et moi, on n’a pas du tout les mêmes critères de ménage. Lui, il déteste que les armoires, les tiroirs et le frigo soient en bordel, mal organisés. Moi, je déteste les choses «laides» qui traînent à ma vue. Il faut comprendre que je travaille à temps plein dans la salle à manger. Alors, la vaisselle qui traîne, du courrier sur la table, n’importe quoi de pas rangé, je le vois à longueur de journée et ça finit par taper sur les nerfs. Cette différence fondamentale pourrait créer de la chicane, mais non! En mettant tout ça ensemble, ça marche. On s’occupe chacun de nos tocs respectifs et la maison est juste plus propre et mieux organisée de cette façon!

 

5. Respecter les besoins de l’autre, c’est un apprentissage qui prend du temps

Le meilleur exemple que je peux donner ici, c’est que mon chum a un jumeau identique. Il n’a jamais connu le principe d’avoir une bulle. Je lui ai donc expliqué que, parfois, j’ai besoin d’un peu d’espace, seule, pour décanter de ma journée. Bref, on ne peut pas toujours être de même humeur en même temps. Il faut s’adapter et respecter les besoins de l’autre. Ça peut prendre un peu de temps, mais ça s’apprend!

 

Rien que vous n’avez pas entendu auparavant, mais l’important, c’est la COMMUNICATION et le RESPECT pour que la cohabitation se passe bien et éviter le plus d’anicroches possible.

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Virginie Pichet's Avatar
Virginie Pichet

Cheveux couleur blé d’inde et Girlboss, Virginie est l’éditrice du blog; en d’autres mots, la maman des collaborateurs. Elle adore les brunchs et se prendre...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Ils sont si petits