Sport & Santé Style de vie

Cette semaine est réservée au calendrier pour parler de santé mentale. À cette occasion, j’ai décidé de ne pas vous parler de dépression, d’anxiété, de schizophrénie ou même de trouble de bipolaire. La définition de santé mentale ne fait allusion à aucun de ces mots dans le dictionnaire. En fait, on y parle plutôt d’équilibre, de bien-être, et même de sentiments. Même si une semaine ne sera sûrement pas assez pour défaire les stigmatisations entourant le sujet, j’ai décidé de vous en parler tout de même.

Santé mentale et santé physique, quelle est la différence?

En tant qu’employée pour une association en santé mentale, la comparaison entre les deux m’a toujours indignée. C’est tellement évident pour tous d’aller à l’hôpital lorsqu’on a une jambe cassée, d’aller voir son médecin de famille lorsqu’on a des maux de tête récurrents. Pourtant, ce même médecin est aussi là pour vous rediriger quand vous avez des pensées autodestructrices, que vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts ou que vous ne vous sentez pas capable de gérer vos émotions. Pourquoi est-ce qu’on a tous peur du jugement de ce pauvre médecin qui ne demande rien de plus qu’à nous aider?

Pourquoi ne pas méditer, ou tenir un journal?

C’est tellement évident pour tous que le sport doit être une partie de notre routine. La santé physique tient toujours une place prioritaire dans nos habitudes. Mais quand il faut s’accorder une pause du travail, de l’école et de nos obligations, qu’elle soit courte ou longue, c’est impossible. On dit tous que la priorité c’est la santé, mais il faut être honnête, notre priorité, c’est la santé physique. En ce moment, on se demande tous comment ça va avec la pandémie, est-ce qu’on se sent bien, etc. Je vous mets donc au défi, la prochaine fois que vous appellerez l’un de vos proches, demandez-lui aussi comment va sa santé mentale.

how are you really santé mentaleSource image: Unsplash

Prendre soin de soi, comment faire?

Prendre soin de sa santé physique et faire du sport, c’est quelque chose qu’on nous apprend dès le plus jeune âge. Il est temps de nous apprendre comment prendre une pause et se poser la question, comment je me sens? Et si jamais quelque chose cloche, comment puis-je m’aider à aller mieux? Est-ce que je devrais en parler à quelqu’un? C’est le moment, plus que jamais avec la situation extérieure, de prendre le temps de se poser ce genre de question.

Source image de couverture: Pexels
-->
Un article de
Lucie Clabaut's Avatar
Lucie Clabaut

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À toi qui m'as brisée