Faits Vécus

Elle t’écoute, elle te console, elle te conseille. Elle te gâte, elle te fait des surprises et elle te texte pour prendre de tes nouvelles. Elle s’assure que tu es bien rentrée le soir avant de fermer l’œil. Elle t’a nourri, t’a vu grandir et t’a presque appris à bien cuisiner.

Elle te laisse lui voler ses vêtements et ses plats de plastique, parce que la vie d’appart c’est une autre game!

Elle rit avec toi, elle endure tes sautes d’humeur et elle est là pour te sortir ce fameux « je te l’avais dit ».

Elle est aussi là pour t’ouvrir ses bras quand ça ne va pas et te dire « je suis là ». Elle décroche son téléphone à 1h du matin pour toi, même si elle le perd toujours. Elle t’inspire, elle te motive, elle t’encourage.

Elle te fait le meilleur pain aux bananes qui sauverait ta famille lors d’une apocalypse de zombies (petit « inside »).

Elle est forte, mais sensible; patiente, mais n’en n’abuse pas; douce, mais n’hésitera pas à t’envoyer dans ta chambre si tu lui désobéis. 

Elle ferait le tour du monde rien que pour toi. Elle est ta fan #1. Elle sourit quand tu souris, car c’est sa plus belle satisfaction. Elle est si fière de qui tu deviens qu’elle parlera de toi à tous ses collègues de travail. Elle ne te comprend pas toujours, mais sache qu’elle fait de son mieux.

Et tu ne lui diras jamais assez combien tu l’aimes dans une journée.

Elle, c’est une MAMAN.

Source de l’image : propriété de Maryse Lamont-Roy

Je n’en suis peut-être pas une encore, mais je crois en avoir assez vu pour comprendre ce que c’est que d’être une maman : un travail à temps plein, toute une vie. Un engagement à long terme, un choix qui vient du cœur. Signer pour être une maman demande du courage, du temps, du dévouement et une tonne de sacrifices. Mais je crois aussi, sans même l’avoir expérimenté encore, que c’est le plus beau travail qui puisse exister. C’est d’ailleurs le travail que j’ai le plus hâte d’accomplir. Pourquoi ça? Simplement parce qu’être une maman, ça se vit. Une fois, deux fois, peut-être même plus. 

Source de l’image : propriété de Maryse Lamont-Roy

Qui aurait cru qu’être une maman ne demanderait aucune formation interminable sur les bancs d’école, aucune certification, aucun âge minimal ou maximal, mais te procurerait pourtant le salaire le plus gratifiant qui soit? Je parle ici de cet amour inconditionnel et réciproque entre une mère et son enfant qui se crée et grandit au travers des doutes, des disputes, des pleurs et des pardons. Le seul qu’une mère n’échangerait ou n’achèterait pour rien au monde, parce qu’elle n’aura jamais à apprendre à aimer d’une autre façon que celle-ci. Et ce qui est le plus beau dans tout ça, c’est qu’une maman n’arrêtera jamais d’être une maman à partir du moment où elle décidera de le devenir. Certains diront qu’un enfant change une vie, moi je dis qu’une maman change une vie.

En fin de compte, elle, c’est une SUPER MAMAN.

Avant d’oublier si facilement la moitié de ce qui vient avec le fait d’être une maman, prends 5 minutes aujourd’hui pour lui dire à quel point tu l’aimes.

À ma maman à moi, je t’aime.

 

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Maryse Lamont-Roy's Avatar
Maryse Lamont-Roy

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Thé belle comme thé